Clips Robert Palmer

Ai découvert, via google, un site contenant un paquet de clips vidéo en ligne.  Parmi ceux-çi, quatre se rapportant à Robert Palmer… bonheur!
Si on y découvre la célèbre (mythique?)*vidéo d’Addicted to Love (1986), le film le plus intéressant reste la splendide mise en image de Johnny & Mary, de 1981-82.  La réalisation et le travail artistique y sont splendides, et la musique… le même électrochoc qu’à mes 16-17 ans!.
mqdefaultVoici les liens :
En fait « the Ballad of Johnny & Mary », ce que j’avais oublié!. La qualité de la vidéo est un peu « limite », inutile d’essayer de la visionner en « zoom », la petite taille d’écran convient mieux ; le son, quand à lui, est franchement bon!.  Un clip bien mis en scène (réalisateur?), éclairages et scéno (voyez l’espace), et le beau Robert crédible dans sa présence caméra.  Un travail très soigné et lèché, sans froideur.  Palmer a fait des études de design, ce qui je pense explique la « qualité » des clips de ses chansons.  La chanson est un classique, désormais… pour moi c’est un des plus grands morceaux des années 80′ ; parfaite!.
robert-palmer-girls
La vidéo supporte moins mal le « zoom », mais c’est pas encore byzance…  Notre ami Robert se stylise de + en +… par ailleurs, si j’ignore ici aussi qui est le réalisateur (si vous savez…), il est d’évidence qu’il sait s’entourer, question casting (put… qu’elles sont bo…).  Les nanas sont trop stylisées à mon goût, mais bon, hein, on va pas chicaner.  Ceci dit un clip réussi pour un morceau plutôt pas mal, et qui marquera le style de Palmer pour quelques années… j’aime moins (un peu) ceci dit!.  Clip qui vous vous en doutez à fait le « bonheur » des féministes de tout (rebrousse)poil.  Son de la vidéo pas parfait, je trouve!.  Titre un peu plus carré, tiré de l’album Riptide excellent au demeurant.  Question subsidiaire : jouent-elles vraiment de leur instrument?.
Qualité image cfr. « addicted… ».  Les mêmes nanas, pas que (dés)habillées en noir (et toujours pas blondes, c’est ça le bon goùt!), et moins armées de guitares, basse, keyboard, batterie…  Mise en scène moins carrée donc « ça le fait moins », c’est plus conventionnel.  Le morceau est aussi tiré de Riptide et est à mon sens plus intéressant musicalement qu’Addicted… La qualité sonore est franchement correcte (comme les girls quoi…).  Le « jeu » de Palmer reste sobre, satisfaisant.
La déception, bien que relative puisque la chanson est indémodable… Il s’agit de la version « remixée » (1995), de l’original de 1978.  Cette chanson est écrite par Andy Fraser, à l’origine bassiste de FREE (all right now…).  Le cover de Palmer de 1978 est extraordinaire, et reste une référence, je ne sais pas ce qui a pris à Mister Robert de la refaire… Le clip: peu original, attendu et sans originalité… bref pas créatif!.  Par ailleurs le toujours séduisant Robert en fait des tonnes, ce qui n’arrange rien… certes bien produit et léché mais très loin d’etre une référence vidéo tel que l’est celui de « Johnny & Mary »…  Image ok, son ok… mais la reprise est moche… pour qui connaît l’original.  Dommage.
Voila, allez-y faire un tour, vous ne serai pas déçus ; le morceau J & M et sa vidéo sont incontournables je pense!.
Patrick.
* : les blondes ne sont pas du même avis, les thons non plus…
Publicités

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s