Chanson du jour : Visions of Angels (Genesis -1970)

Ca devait arriver, forcément… comment parler de textes de qualité dans le rock sans passer par Genesis (et un Peter Gabriel au sommet de son égo surdéveloppé!).  Bref du grand Genesis avec un grand Gabriel.  Et puisque sur Blanche-Neige les choses sont "à dagues tirées" et que les coups de couteaux pleuvent, je dis "encore" (fais le!)… Visions of Angels est tiré de l’album "Trespass" (1970), dont la 4è de couverture (pochette) est un couteau planté, et puisqu’il contient le titre "The Knife" ("promise me all of your violent dreams, light up your body with anger"- The Knife), qu’il y est question de couteau dans 2 autres titres (dont "Stagnation" qui pourrait être une "parole" de Blanche-Neige : "The ice-cold knife has come to decorate the dead, somehow" ; ainsi que dans "looking for someone : "chilly wind you’re piercing me like a dagger, it hurts me so – yeah".  Des textes qui sont autant de contes, puisque les textes sont à plusieurs voix, et que Gabriel "joue" tout les personnages (Ca peut aller jusqu’une douzaine genre "The battle of Epping Forest"!).  Une seule voix, ici.
 
Visions of Angels, puisque j’en aime la magie, la mélodie et la souffrance psychique…
 
"Standing in a forest gazing at the sun
                  looking at the trees but there’s not even one
See a rippling stream that smiles and then goes by
run to feel its comfort but the water’s dry
I see her face and run to take her hand
Why she’s never there I just don’t understand
The trumpets sound my whole world crumbles down
Visions of Angels all around
    dance in the sky
Leaving me here
    forever goodbye
As the leaves will crumble so will fall my love
     for the fragile beauty of our lives must fade
Though I once remember echoes of my youth
       now I sense no path, no love that ends in love
Take this dream the stars have filled with light
As the blossom glides like snowflakes from the trees
In vengeance to a God no-one can reach
Visions of Angels all around
dance in the sky
Leaving me here
forever goodbye
Ice is moving and world’s begun to freeze
                        see the sunlight stopped and deadened by the breeze
Minds are empty bodies more insensitive
                some believe that when they die they really live
I believe there never is an end
God gave up this world its people long ago
Why she’s never there I still don’t understand
Visions of Angels all around
dance in the sky
Leaving me here
forever goodbye".
 
Voila, texte splendide (et la langue et l’histoire!… les mettrai-je en scène un jour? on y pense…).  Ce Genesis de 1970 (Trespass) est un Genesis sans Phil Collins ou Steve Hackett ; la formation comprend, outre Peter Gabriel aux chants, flute, accordéon etc…, Anthony Philips (guitares 6 et 12 cordes…) ; l’indéboulonable (je l’adore) Anthony Banks aux claviers, mellotron, guitares (eh oui!) et voix ; Michaël Rutherford (second indéboulonable – les Squire/White* de Genesis ; l’âme du groupe quoi!) aux guitares, basses voix et violoncelle et John Mayew aux drums et b’vox.
Inutile de préciser que musicalement ça vole haut.  Petite NEWS d’importance : Album et tournée de Genesis dés cet été 2007, Plus que 211 X dormir…
 
The trumpets sound my world crumbles down… princier!
 
* Chris Squire & Alan White, paire rythmique de Yes (bien que White ait rejoint Yes en 1974, au départ de Bill Bruford pour King Crimson, voir song précédente…).
Publicités

4 réflexions sur “Chanson du jour : Visions of Angels (Genesis -1970)

  1. J’imagine que tu n’adhères pas, oui… complètement en tout cas… Picasso aura sa période cubiste, Genesis sa période guimauve… lol.
    Trespass reste un excellent album indépendamment de la présence de Phil "walt disney" Collins… non?

  2. Ah mais non, mon prince: ce n’est pas l’absence de Philou qui me gêne mais bien celle de Gabriel.
    Banks/Rutherfod l’âme de Genesis! Pourquoi pas Rabin/Levon l’âme de Yes tant qu’on y est!

  3. Gabriel l’âme… hum, je dirais plutôt – et cela sans que cela soit péjoratif – l’égo et le nombril du groupe… la tête et les jambes quoi! Non?  Que serait Jésus sans ses apôtres… un quidam oublié…
    Rabin je connais (une âme bien faite, oui oui!); mais Levon… kisekhosuila??? (LevIn)…

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s