Long, long song : « Quartz » – Marillion, 2001

Un de mes groupes favoris : Marillion.  Groupe de rock progressif, sévissant depuis la fin des 70’s, avec initialement "Fish" comme chanteur.  Assez spectaculaire sur scène (maquillages, force vocale, show,…), et se prenant pour "Genesis" à lui tout seul… j’exagère bien sûr ; donc le groupe tournait autour de sa très forte personnalité.  Ca c’était la première période (un titre en bonus!).  La deuxième période (depuis 1989), m’intéresse beaucoup plus, Hogarth a remplacé Fish, et le groupe a gagné en maturité et en cohésion (bref c’est devenu un groupe!) ce qu’il a perdu en "frontman force", en ce qu’elle avait de spectaculaire.  La voix de Hogarth, différente de celle de Fish plus puissante, est splendide, chaleureuse, à une palette émotionelle plus large.  La force de cette formation est aussi musicale, et l’a toujours été, mais est moins effacée.  Et si les textes sont toujours très personnels, ils sont moins "égocentriques" (quoique…).  "Quartz" est tiré de l’album de 2001 "Anoraknophobia", excellent.  Marillion est un groupe qui s’il est discret en termes de vente de disque (tout est relatif, c’est un groupe majeur de la scène progressive!), n’en possède pas moins un public "live" large et fidèle…Etrangement c’est un groupe déja "ancien" qui ne possède pas une image de "groupe de vieux" (50 ans par là!), car musicalement cela reste actuel, pas figé, et à l’écoute de ce qui ce fait aujourd’hui, vraiment. Et Hogarth est le chouchou de ces dames… Voila. Fish continue une carrière solo, depuis son départ du groupe.
 
   
 
C’eût put être – c’est – une "spleen song", mais elle était "longue" (+/- 10 min., comme souvent chez Marillion)… Parce que les hommes sont fragiles, aussi… ou pour le moins demandent de l’attention… (fragile, moi, peuh!..)
 
 
 "Quartz" (2001) Lyrics: Hogarth – Music: Hogarth/Kelly/Mosley/Rothery/Trewavas (ici live, vidéo bof-bof!).
http://www.youtube.com/watch?v=DJwDN5BUwk8

"I can imagine nothing more tedious
Than trying to have fun with you again
Maybe it’s just something in my mind
But I hate feeling like I’m trying all the time
It’s a kind of lie
When we pretend that we’re still friends
I’m sure you’re not exactly short of people to
hang out and laugh at your jokes
Tell you you look great
You wouldn’t want me around
Making it all feel "forced "
..and "put down"

And every time I smile to wonder if I’m laughin’ at you
And with every little grin you don’t want to be wonderin’
Just exactly what it is I’m taking pleasure in

Although I always said
We were basically the same and all one
All one
It’s so easy to persuade myself
I’m clockwork and you’re quartz

I guess that irony
Will surely be
The death of me

And every time I smile d’you wonder if I’m laughin’ at you?
And with every little grin you don’t want to be wonderin’..

Although I always said
We were basically the same and all one
All one
It’s so easy to persuade myself
I’m clockwork and you’re quartz

You’re only happy when you’re oiled and jewelled
You’re only happy when you wind me up and I know
You’re so reliable it isn’t true
And it’s so easy for me to break down
If I could jump a ride between the skin and silicon then
We could join hands and understand. Hallelujah!
But I listen
to the ticking
I guess we’re worlds apart …
It’s so hard
So hard

I know there’s no going back
And you know there’s no going back

You’re only happy when you’re oiled and jewelled
You’re only happy when you’re oiled and jewelled
You’re never happy

I need maintenance
I need patience
I’m not foolproof
I’m not waterproof
I’m not shockproof
Bombproof
Bulletproof
Fireproof
Leakproof
Childproof
Stainproof
Pressureproof

I know I told myself
We’re all basically the same and all one all one
Y’know sometimes I just can’t help myself
I’m clockwork and you’re quartz
I’m clockwork and you’re quartz

I know I never get the balance right
And turn up half an hour late night after night
And being totally dependable is so very commendable
Although you’re never wrong
One of these days.. you’re just gonna stop"
.

 
En bonus, un morceau première période, le très connu "Kayleigh", avec le très médiatique "Fish", dont on dit un peu injustement, qu’il se prend pour Peter Gabriel… : http://www.youtube.com/watch?v=iDONjWOWKI0 ; et aussi "Lavender", autre hit (et spleen song…) toujours avec Fish : http://www.youtube.com/watch?v=HkmS6zCLj7w ; splendide!!!. 
Ensuite, en 1991, début seconde période, avec Steve Hogarth : "Afraid of Sunlight" : http://www.youtube.com/watch?v=IepUos8zLX4 ; tiens encore une spleen… merde alors!… ici, en version live.
 
 A retenir sur cet album, les excellents "When I meet God", "This is the 21st Century", The fruit of the wild rose…
 
Sortie du nouvel album : "Somewhere Else", le 9 avril 2007. 
 
Site internet : http://www.marillion.com/ ; site de "Fish" : http://www.the-company.com/
 
"I know I told myself we’re basically the same but it’s so hard, I guess we’re world apart (you’re only happy when you’re oiled and jewelled) – I need maintenance I need patience I’m not foolproof I’m not waterproof shockproof Bombproof Bulletproof Fireproof Leakproof Childproof Stainproof Pressureproof (you’ll never be happy) – It’s so hard…".
Publicités

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s