Polnareff : échos de la tournée 2007!

Poster un commentaire

7 mars 2007 par L'Ornitho

Voui voui, semaine très Polnareff… tellement longtemps qu’on attends ça… Petit article consacré à sa prestation d’ouverture de la tournée, à Paris Bercy… dans 3 semaines : Forest National…
in La Libre.be (c)

Polnareff, échos de son premier concert parisien depuis 34 ans.

« Enfin ! » a lancé le chanteur, 62 ans, en entrant sur la scène de Paris-Bercy. Il entamait ainsi, vendredi, une série de dix concerts dans cette salle de 15 000 places pour lesquels tous les billets (de 50 à 140 €) ont été vendus dès leur mise sur le marché. Quatre dates ayant été ajoutées, devant la demande massive, aux six initialement annoncées à Paris.

20070812d_Michel_Polnareff_live_concertTignasse blonde et lunettes noires à monture blanche au rendez-vous, Polnareff, la voix toujours claire, a ouvert le concert par l’un de ses plus grands succès, « Je suis un homme » (1970), enchaînant « La Poupée qui fait non », « L’Amour avec toi » et » Sous quelle étoile suis-je né ? » – trois chansons de 1966, l’année de sa révélation. Accompagné de sept musiciens, dans l’ombre tandis que tous les projecteurs étaient rivés sur lui, en chemise blanche aux manches amples et gilet en python noir, Polnareff a enchaîné les classiques jusqu’au finale, « On ira tous au paradis », chanté par des milliers de spectateurs extatiques, tandis que tombaient des cintres des confettis argentés en forme de lunettes de soleil.

Au cours de ce concert inaugural, Michel Polnareff n’a pas manqué de remercier les « moussaillons » avec qui il dialogue via son site polnaweb.com, dont il est l’« amiral » depuis des années. Il a également tenu à rendre hommage au Dr Alain Hagège, présent dans la salle. « C’est grâce à lui que je suis là ce soir », a-t-il lancé sous des salves d’applaudissements. En 1994, le médecin l’avait opéré des deux yeux, lui permettant de recouvrer la vue.

« Je savais que le public me porterait », a-t-il également déclaré à l’issue du concert, auquel assistaient 17 000 personnes, dont de nombreuses personnalités (Dominique de Villepin, Laurent Voulzy, Guillaume Canet, Nadine Trintignant…).

polnareff-7Après Paris, Polnareff se lancera dans une tournée qui le mènera, du 17 mars au 7 juillet, dans une quinzaine de villes françaises, à Bruxelles et à Genève. Cette tournée événement sera suivie de la sortie d’un album live et d’un DVD. Polnareff n’avait plus chanté en France depuis 1973, année de son exil aux États-Unis. Son dernier concert en Europe avait eu lieu en 1975, à Bruxelles. D’après AFP – (c).

Voila, pour célébrer cela, et en contrepoint au très kitch « j’ai tellement de choses à dire », le splendide « Holiday » qui reste un des plus beaux textes de la chanson française, vraiment.

Holiday :

Advertisements

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :