D’amour, de mouche et d’ornitho…

"Je suis une mouche, posée sur sa bouche, on aurrait cru le paradis tant elle était jolie
Je suis une mouche posée sur sa bouche – oui j’aurais tout donné
Oui tout donné pour pouvoir l’embrasser
Je suis une mouche posée sur sa bouche mais elle a cru que j’allais la piquer
 
Je suis une mouche , écrasée sur sa bouche
Sur ses lèvres moi je voulais déposer le plus doux des plus doux baiser
Mais elle a cru que je voulais la piquer
Sur ses lèvres moi d’une giffle elle m’a tué
 
Il ne faut pas dire aux femmes qu’on les aime sinon elles deviennent piquées
De moi il ne reste qu’un point sur un tableau – comme le ciel est loin
Une mouche s’est vraiment bête à tuer
Mais les femmes moi je ne m’étais pas méfié
c’est un peu tard vous me direz
Oui une mouche c’est vraiment bête à tuer…"
 
Moralitornithorynque : les femmes il faut les désirer – obstinément les désirer ; être amoureux, le moins souvent possible…
Pas fastoche, pas gagné d’avance… Une mouche c’est vraiment bête à tuer… un ornitho aussi…
 
Publicités

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s