A few words from Klaus Mann (20/07/39)

Aujourd’hui, une petite phrase toute simple, mais tellement belle ; et tirée de son journal « Les années d’exil 1937-1949)… Ou comme quoi, la beauté des mots, de leur musicalité, ne demande pas de traitements sophistiqués… Quotidien et étrangement poétique.
 
(20 juillet – QUELQUE PART DANS L’ETAT DE L’IOWA )
 
« J’éprouve un sentiment de la vie fort et triste. Le ciel étoilé, la solitude et la grandeur du pays, les mouches luisantes au bord du chemin et la musique des grillons ».
 
Voila, c’est tout… et c’est déja pas mal de beauté…  
Publicités

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s