Cat Stevens Thema (day 5) – Spleen Songs…

Avec un petit peu de retard (aurait du être publié hier en fin de soirée, mais bon…) ; donc deux pour le prix d’une… Deux spleen song, lol, un au passé et l’autre au… futur (p’tain ça manque quand même vachement de présent… de concret en somme… d’ailleurs c’est pour cela que c’est spleen song, beh oui da!).
 
  Commençons par le passé-pas-simple, quoique… Nous songerons ici à Isabelle B., ou à Corinne P… Deux personnalités très différentes, ais qui me rattachent à cette song (plutôt Corinne, mais je préfère Isabelle pour un tas de raisons plus ou moins avouables – plutôt +, zut!!!).  A mes petites "copines de colonie de vacances", aussi (I WAN’T BACK HUUUUSHHHH AAAARGGGHHH!).  A quelques amies, aussi, plus ou moins proches ou perdues de vue…
 
Le morceau est "Sad Lisa", tiré de l’album "Tea for the Tillerman" de 1970.  Petite merveille de texte qui me parle de ces nanas, grandes adolescentes ou jeunes femmes, qui viennent "pleurer" sur votre épaule (ben quoi, un peu de tendresse et de sentiment, ai pas dit compassion, ça peut faire de mal à personne… sauf au propriétaire de l’épaule).  Une chanson qui me réconcilie pas avec le traumatisme – véritable – de pas avoir eu de soeur… Le texte et la mélodie restent du miel fondant, mmmmh. Notez, au début et fin de la vidéo, l’humour du bonhomme (il a fumé quoi???)…
 
Sad Lisa – 1970 (live de 1976 , 4’41") – un peu rapide à mon goût, préfère la version studio :
 
 
"She hangs her head and cries on my short,
She must be heard very badly, Tell me what’s
Making you sadly. Open your door, don’t hide in
The dark, you’re lost in the dark, you can
Trust me, ’cause you know that’s how it must be,
Lisa Lisa, sad Lisa lisa.
Her eyes like windows, tricklin’rain
Upon the pain, getting deeper, though my love wants
To relieve her. She walks alone from wall to wall,
Lost in her hall, she can’t hear me, though I
Know she likes to be near me, Lisa Lisa, sad Lisa
Lisa.
She sits in a corner by the door. There must
Be more I can tell her, if she really
Wants me to help her, I’ll do what I can to
Show her the way, and maybe one day I will free
Her, ‘Though I know no one can see her, Lisa Lisa
Sad Lisa, Lisa Lisa, sad Lisa, Lisa".
 
Second morceau, en communion avec le futur pas simple non plus (proche… oh ouais dit, allezzzzz!!!), intitulé "Hard Headed Woman", sur le même album "Tea for the Tillerman", en 1970 donc.  Morceau qui raconte(rait) l’histoire du mec qui cherche la nana qui pourrait le comprendre et le prendre tel qu’il est (en fait c’est un peu la situation inverse du morceau précédent… bon compromis, ici!), sans le moindre compromis.  Le trio de base de ma personnalité : N’en faire qu’à ma tête, n’en faire décidément qu’à ma tête, et définitivement n’en faire qu’à ma tête… les trois in the same way…Voila, si je trouve la perle rare… je lui reste fidèle, risque pas d’en trouver deux comme ça… Allez, sans rire, une superbe chanson d’amour, très sensible et humaine… Appel au secours???… lol.  Pas le live de 1976, cette fois.

"Hard headed Woman" – 1970 (3’47"), son un peu bas… poussez le son!.

http://www.youtube.com/watch?v=lsJqfG97J3o 

"I’m looking for a hard headed woman, one who will
Take me for myself, and if I find my hard headed
Woman I will need nobody else.
I’m looking for my hard headed woman, one who will
Make me do my best, and if I find my hard headed
Woman, ooh, I know the rest of my life will be blessed,
Yes yes yes.
I know a lot of fancy dancers, people who can
Glide you on a floor, they move so smooth but have
No answers, wo. When you ask them "Why d’you
Come here for?" – "I don’t know? Why?".
I know many fine feathered friends, but their
Friendliness depends on how you do. They know many
Sured fired ways, to fond one the one who pays, and
And how you do.
I’m looking for a hard headed woman, one who will
Make me feel so good, and if I find my hard headed
Woman, wo, i know my life will be as it should,
Yes yes yes.
I’m looking for a hard headed woman, one who will
Make me do my best, and if I find my heard headed
Woman…".

 (*).

Bref, elle devra avoir autant de suite dans les idées que moi… autant deux dures tchèsses qu’une… Reste le présent en mode SPLEEEEENNN (mais dis, dis-le que t’aime ça… allez… Nan!).

…And if I find my heart headed woman, I know the rest of my life will be blessed, yes, yes, yes… yeeh eh eh eh yes. Mes coordonnées sont sur ce blog… sait-on jamais…
 
(*) : photo avec Carly Simon.

Publicités

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s