Les vraies vérités vraies du mardi : Henri Becque

Tirée de "reflexion du comédien, de Louis Jouvet et de son chapitre "la disgrâce de Becque", un petit extrait dudit Becque, dramaturge du 19è siècle assez détesté de pas mal de monde. Moi, je l’aime bien, il est comique, et même un tant soi peu cynique (ce qui est un art, inaccessible aux imbéciles et aux médiocres de l’esprit… le cynisme ça se mérite, et cela se cultive…).
 
"En viellissant, on s’aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice.
Il ne faut pas voir ses amis si on veut les conserver.
L’honneur n’a plus que des professionnels.
Il n’y a pas deux manières de parler aux autres : ou d’en dire du bien ou d’en dire du mal. Notre intérêt nous commande d’en dire du bien, la vérité d’en dire du mal.
La morale est peut-être la forme la plus cruelle de la méchanceté.
Quand tu ouvres ta porte, c’est un ennemi qui entre.
C’est un grand repos de vivre avec les mêmes gens, on sait qu’ils vous détestent.
L’élite, c’est la canaille".
 
Voila voila! J’adore le mardi… Le théâtre de Becque… Je ne sais pas… trop naturaliste et ça a du vieillir ("drame réaliste"). 
Publicités

Une réflexion sur “Les vraies vérités vraies du mardi : Henri Becque

  1. Ah, pas mal en effet, je n’avais pas lu ce billet, peut-être était-ce avant notre « rencontre bloguesque »…

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s