A few words from : Yves Simon – « Bruits de bottes »

Avançons dans la veine Yves Simon, et sa "manufacture des rêves" ; ce n’est ni la première ni la dernière fois que nous y plongerons, histoire d’approfondir le monde, les hommes.
 
  Dans son chapitre "La Guerre", on trouve ce texte "Bottes (bruits de)". Alors marchons, à contre courant, les pieds nus contre l’abîme de la guerre… et les poings de la connerie, particulière et universelle.
 
"Bottes (bruits de)
 
Les bottes de la guerre sont noires, elles brillent la nuit et martèlent le sol. Elles avancent et frappent la terre comme si c’était la peau du monde qu’il faille rendre à merci. Tapis dans les fourrés ou derrière des soupiraux de caves, les enfants ont peur que la vie ce soit toujours des bottes qui avancent vers eux en faisant trembler la terre. A l’instant où les bottes noires avancent, il n’y a plus de ciel, plus de nuages, ni d’arbres, ni d’oiseaux-lyres possibles, il n’y a plus qu’elles et la frayeur. On les voit glisser à travers les fougères, derrière les hêtres et les herses, elles cognent, déplacent, raclent la boue collée à leurs semelles au granit d’une église, à l’escalier en bois d’une couturière, sur les tapis rutilants d’un hôtel particulier…
Les bottes noires qui brillent la nuit et martèlent le sol sont là pour effacer la mémoire. Dans les allées des musées, sur les dalles de marbre et les tapis Renaissance, elles s’arrêtent face aux tableaux, arrogantes, face à Matisse, à Gauguin, à Monet… Alors elles emportent dans des wagons plombés ces morceaux de monde destinés à ravir l’esprit et les sens.
On croit que les bottes de la guerre s’acharnent sur les corps, mais leur but ultime est d’anéantir l’invisible".
 
Voila, et certains n’ont même pas besoin de chausser leur bêtise, les poings dans des tableaux leur suffit… Toute personne s’attaquant à des oeuvres d’Art, ou qui brule des livres pour "hérésie" ou autres conneries de bas étage devrait être trainée devant un tribunal pour motif de "haute trahison", avec prison à vie comme peine. Aucune pitié pour ces lâches.
Publicités

Une réflexion sur “A few words from : Yves Simon – « Bruits de bottes »

  1. J’ai enfin son dernier album "rumeurs"… bientôt une présentation et critique. Moins bien que le précédent et 8 ans d’attente : long.

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s