Volvo 300 Mania (site de la semaine)

Poster un commentaire

27 janvier 2008 par L'Ornitho

En pleine période « Motor Show de Bruxelles », qui se termine ce dimanche et que l’on appelait autrefois « Salon de l’Automobile » – allez savoir pourquoi nos « grands stratèges marketing » se sentent obligés de trouver des appellations ridicules à des événements qui n’en sont plus… Ou justement parce qu’ils n’en sont plus. Bref, en cette période où le show remplace la culture, en cette période où toutes les voitures sont vertes là où elles sont dans le rouge, où esthétiquement nous sommes dans la « période optique cubiste » (sic) – à croire que les études des designers sont financées par des fabricants d’optiques ou de calandres, pour ainsi dire des faiseurs de plastique ; en cette période donc où une Opel est une Renault, une BMW roule au diesel Peugeot et où t’achèteras bientôt ta caisse au supermarché du coin – ça ne vaut pas plus ; petit billet sur un site consacré à une automobile (resic), que l’on peut toujours, selon moi, qualifier d’objet culturel.
En disant cela, certes, je prends le risque de choquer les grands amateurs produits de la décennie « Airbags-ABS-Air conditionné »* – vous savez, celles de la période « sécurity merchandising AAA » mais je m’en tape « hAhAhA », comme eux s’en tapent d’un certain art de vivre automobile, c’est de bonne guerre… Donc, digressons digressons (j’adore!) pour malgré tout en venir à cette voiture, certains diront « canard », de culture nordique née en Hollande motorisée à la française (oui, je sais lecteur, un avant goût du mélange actuel – je ne suis pas à une contradiction près, mais le tout se situe dans la nuance culturo-humoristique (reresic) à accorder à cet ensemble, cqfd).
  volvo-343-dlCette caisse, eh bien c’est la Volvo série 300, qui devait naître en Hollande sous l’appellation DAF 77* – et qui n’a jamais conduit une DAF soit flagellé à coups de courroies de transmission ; moi j’ai eu le bonheur de conduire la DAF 55, et suprême honneur, d’en changer la boîte et les courroies, ainsi que la délicieuse « 66 » sous son appellation Volvo, déjà – certes manquent au tableau la « 33 » et l’inénarrable « Dafodil », merveille de simplicité et d’humour (mais oui!). Bref, DAF 77 disais-je, avec sa traditionnelle boîte « variomatic », à courroies, souvent copiée, jamais égalée et son moteur Renault en 1397 cc, le moteur des Renault 18, évolution du 1289cc des Renault 12 – j’ai conduit les deux yeah! : quelle culture volant, mais oui mais oui. J’ajouterai, question de digresser encore, mode très culturel d’insulte à l’ici-tout-de-suite-et-maintenant-je-paie-comptant-à-crédit, que dans ma prime jeunesse (vers mes 26 ans, par là!) j’ai connu, épreuve ultime d’amour-haine (on peut dire ainsi!?!) le plaisir de culbuter une 343 blanche 1978 (non, pas verte…) l’espace d’environ deux tonneaux, la chérie s’étant posée sur le flanc, offrant ses dessous « Sado-Maso variomatic » à tout un chacun, et que, preuve en est faite dés lors qu’un pare-brise, et sa béance à taille humaine, font joliment office de porte de sortie lalère. Hop, reposée sur ses roues, et hop reroule. Digressons encore pour dire que conduire une 300, j’y viens, est (était!) aussi une forme de digression à l’aller simple « point A – point B » et ses moroses retours, que driver avec une 300, et en l’occurrence principalement une 360 GLT « deux litres injection »… à boîte mécanique – et la tradition, bordel! – avait quelque chose d’un art de vivre automobile. 360 GLT 1988 Orange feu
Qui, mieux que « Volvo 300 Mania », site des aficionados-à-bretelles face aux faiseurs de kilomètre-à-ceinture, pour conter, quasi chemin faisant, le charme de cette auto carrée jusque dans les coins qui, quasi 20 ans à digresser sur nos routes humides ou à pavés (20 ans! un crime à notre époque du « rouler-jeter » automobile – comique l’idée du « prêt-à-jeter », sous-évolution du prêt-à-porter…). Je ne peux que vous encourager à visiter ce site un poil anachronique et par-là culturel, à sa manière, qui rend compte de l’existence, de la maturation aux fins de série, de cette charmante et singulière automobile qui fait vraiment partie du panorama culturel de beaucoup d’entre nous, d’entre vous, par « filiation » directe et indirecte.
volvo-343-04
Un site simple d’accès, lisible, sans fioritures et très complet (historique, essais, bibliographie…). Un site de vrai passionné, chapeau! Des vidéos téléchargeables aussi, dont une 340 « de course », très mal conduite… d’accord, lui, il finit pas en tonneaux, d’accord… mauvaises langues..!
Volvo 300 mania
Groupe Facebook :
Aussi, une voiture qui me manque, pour son charme simple et aussi son usage confortable, fiable et mieux, durable. Une voiture qui mérite d’être (re)découverte, et une voiture qui mérite d’être « collectionnée », non pas comme un investissement (je vous vois venir… vous n’y gagnerai pas une quille!) mais comme un objet (l’automobile restant un objet) utilisable quotidiennement, histoire aussi de rouler « différent », gentiment, et avec un charme désuet… c’est aussi cela la culture. Je n’ai plus possédé de voiture depuis! Signe des temps? Ben… faut choisir, la bagnole ou le théâtre, le second ne suffisant pas à financer le premier… chère culture.
Volvo 300 Mania vous invite au voyage, laissez vous prendre le temps d’un « auto-stop » sur le net. En français et en anglais. Galerie photo sympa, même si certaines transformations – l’avis du carrossier et de l’amateur de « 300 » – sont assez lamentables (ahhh les dérives de seconde, troisième ou pire Xème main…)
J’ajouterai, pour conclure digrestement (rereresic), qu’elles ont fait partie de mon univers de route :
temoins
  • Volvo 343 1400 1978 blanche, boîte variomatic, 3 portes
  • Volvo 360 GLT 1985 bordeaux métal, 3 portes – ma préférée, sentimentalement – on a « partagé » beaucoup de moments, de Londres à l’Italie en passant par les grands cols des Alpes suisses, et en compagnie de personnes que j’aime beaucoup!
  • Volvo 360 GLT 1988 Orange feu (cfr photo de dos, en haut!), 5 portes
  • Comme taximan**, vroum service (7 années), les volvo 340 berline (4 portes) principalement et 5 portes – un peu, 1600 diesel (celui des renault super-5!), rouges (sans oublier les 240 berline et break… une autre « aventure »). La 340 berline avait plus de 380.000 km au compteur, avec le même moteur-boîte-pont…
  • Et, de l’ami Caspar, la 340 GL 1700 4 portes d’origine française, à direction assistée – tout arrive, en prêt, et dernière expérience 300… increvables ces bagnoles.

360glt-83 360GLT 88 360GLT 83 -Suisse

La 360 GLT est aussi une très belle voiture, franchement élégante (bien que je préfère les versions d’avant 1988, becquet arrière assez laid, pas vraiment sobre!), très confortable et présentant tout les avantages d’une propulsion (j’ai longtemps conduit une BMW 2002 Ti), avec sa répartition des masses équilibrée : boîte et pont à l’arrière) ce qui lui permettait, par exemple, de se passer de direction assistée – peut-être la direction était-elle un peu trop démultipliée, mais permettait un « senti » de la route franc et direct. Un moteur 2 litres d’environ 116 CV, tout en douceur! GLT n’étant pas « GTI ». Le rêve : quelques pièces mécaniques – pas de carrosserie – de la 340R sur la GLT, qui je pense ne nuiraient pas à l’homogénéité de cette agréable voiture!

rsport3dn J’espère, un jour, pouvoir ne fût-ce que conduire la rare 340 R-Sport!

Prochaine rubrique culture automobile, une autre « inénarrable » mais passionnante bébête pas idiote qui monte qui monte (quand elle veut bien démarrer, lol) Citroën GS et GSA (qui n’en a jamais conduit me jette la dernière sphère – poc, aïe!) ; il existe aussi un site d’un dingue de la GS (il y en a au moins un! faux : j’en connais un second, qui après des années de bonheur hydropneumatique intégral – le vicieux -s’est reconverti à la Mercedes diesel – traître!), mais c’est une histoire pour plus tard, la prochaine de ce domaine (les deux précédents articles concernent la R16 – j’ai enfin ma R16, sur la cheminée du salon, au 1/18è… beuheu ; et la top-sublime Triumph Dolomite Sprint).

volvo-343* Air conditionné qui n’est pas très « vert », soit dit en passant, mais on fait pas d’omelette sans faire de trou dans l’Ozone couche… sans compter les inconvénients pour la santé (comme quoi on peut faire dans le vert et garder la sécu’ dans le rouge… mais ce sera probablement un prochain argument de vente quand nos incultes commerciaux (tous!) ne sauront plus reverdir leur propos bateau…

** Société Supertax Taxis Jean, aujourd’hui disparue (place aux grosses boîtes impersonnelles…), qui oeuvrait (c’est le mot) avec sa « flotte » de 240, 340, 740 dans les années 90′ (ajoutons aussi une robuste mais élégante Ford Granada 2.5 diesel!)… Hep, Taxi!.

Autre lien : http://www.forum-auto.com/automobiles-mythiques-exception/section5/sujet376797.htm

Advertisements

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :