A few words from… Un gamin de 5 ans, et M. von H.

9

8 novembre 2008 par L'Ornitho

Petit retour sur un « double » précédent billet, période représentation de Blanche-Neige, à Paris. Il y avait, ce mars là, un soleil incroyable, de la bonne humeur, de l’envie de se promener sur les quais, des cafés et des jus d’orange en terrasse à l’heure du dîner, et quelques repas peinards aussi en bord de Seine. Et Beaubourg. Et une envie de se remettre à écrire.

Bref content le Patrick, et accessoirement Prince Charmant (sic) de Blanche-Neige…  republications :

Citer

Au musée Beaubourg, expo art moderne, un enfant de 5 ans, à sa mère, face au tableau de Kandisky « Gelb, Rot, Blau » :
2162447129_3305e0f842_b
« On dirait qu’il y a une souris ».
Génial, toutes les souris n’appartiennent pas à Walt Disney!.
Et de la nécéssité de confronter les enfants à l’Art, et pas à celui « didactique pour enfants », les explications doivent venir plus tard… et encore!.  Les emmener à la rencontre de l’Art, et les confronter à eux mêmes, et forcément de manière ludique puisque c’est de leur regard que cela part…
Une leçon de culture aujourd’hui… la souris, je l’ai vue, merci gamin!.
Citer, par M. von H. ; deux écrits du regard…
Paris, 10/03 – Beaubourg/Rambuteau.
« J’ai vu
Au milieu de mobiles de Mirõ deux américains idiots dont un parlait fort
L’enfant à la souris dire oui à Kandinsky
Et un visiteur prendre en numérique le cliché d’une oeuvre à l’âme argentique.
J’ai aussi vu rue Rambuteau
la Fille aux yeux bruns plus belle qu’un tableau ».
Paris, 09/03 – Bar Tabac (les Halles).
« Au bar tabac français, assis derrière mon diabolo cassis,
je regarde un vietnamien vendre des cigarettes et billets de loterie à des femmes du Magrebh ».

9 réflexions sur “A few words from… Un gamin de 5 ans, et M. von H.

  1. -Nathalie- dit :

    Les yeux des enfants voient souvent plus de choses que nous ! Leurs regards est quelquefois étonnant. Et leurs réflexions aussi. Ma fille de 12 ans est dans sa période : je trouve tout révoltant et inadmissible. On oublie vite qu’on a été ainsi et qu’on l’est encore un peu quelque part. Bon WE.
    Nat

  2. Brige dit :

    Souris ou pas (sourire oui !) je l’aime ce Kandisky !
    A +
    B.

  3. Patrick dit :

    ET oui Nat, ne pas se fcher avec soi-même et l’enfant quel’on garde en nous… défendre aussi ce que l’on a été…
     
    Oui Brigitte, un sourire aussin, et je l’aime aussi beaucoup, et "en vrai", il est vraiment extraordinaire… internet ne vaudra jamais le vrai contact avec une oeuvre.

  4. ẄWẄ dit :

    Je viens en curieuse, j’ai bien aimé le coup des "papilles font de la résistance" chez Brige open.Quant à Kandinski, j’apprécie. Et les escaliers mécaniques de Beaubourg aussi. Bonne soirée ;o))

  5. Patrick dit :

    J’aime beaucoup les gens curieux! You’re welcome. Je lis par ailleurs avec intérêt vos commentaires chez Brigitte.

  6. ẄWẄ dit :

    On se lit alors ?! On peut se dire tu ? Repasse quand tu veux!

  7. Patrick dit :

    Si tu veux! On repasse en se tutoyant ;o)

  8. Brige dit :

    Et bien, cher ornitho et triple W, je suis ravie d’avoir rempli ce rôle de pont entre vous…(ce pseudo un peu simpliste se justifie!)
     
    Lisez-vous les amis ….
     
    Lisons-nous, écrivons-nous…..

  9. Patrick dit :

    Les petits pas à pont… soyons donc open aux ponts, en retour.
     
     

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :