From 2008 to 2009… coup de projo.

Eh bien, on y est presque, et on y aliènera une seconde temps en plus à cette terre qui ralentit sous le pas de plus en plus pressé de la civilisation : 2008 se termine donc.
 
Pas trop tôt?! Pour ma part, une année subie, un peu trop "dans les cordes" comme un boxeur à bout de souffle… donc, dans les choses à ne pas retenir l’Onem et ses sanctions récurrentes ; Onem où "artiste" ou "comédien" ça veut rien dire. Voila, c’est dit, comme ça les fâcheries on les pose là, on s’en débarasse.
 
2008 donc, qu’en retenir? Oh plein de choses… c’est parti : 
 
(C) image : Hanna Lasserre
 
  • Albums de l’année : "Manitoba ne répond plus" de Manset (of course) et côté anglophone le très réussi "Nine lives" du très talentueux Steve Winwood. L’album de Joe Satriani "Professeur satchafunkilus and the mysterion of rock". Ne pas oublier le retour gagnant de ACDC avec "Black Ice". Les nuls? Plein…
  • Découverte musicale : Sigur Ross ("groupe de l’année" quoi!), pas nouveau mais découverte pour moi.
  • Cinéma : rien j’y vais pas assez, ou plutôt si : "Incognito", mon premier tournage long-métrage (en 2009, date de sortie, il sera… dans les bides de l’année hmmm).
  • Théâtre : un peu moins fréquenté les salles… et les plateau – pas paniquer!. Dans les spectacles vus rien de très mauvais, mais rien de très très marquant ; le bon "Shakespeare is dead", mis en scène par Philippe Sireuil, ce qui change des massacres de 2007 (Othello par l’inconsistant Dragone, et le "Mac Beth" en sa tour vagabonde…). En opéra un très très correct "Woyzech" (Büchner), plus réussi que les représentations théâtre vues jusqu’alors, et le "César en Egypte", certes inégal au niveau du jeu, à la scéno trop… pas assez, mais l’incomparable musique baroque de Haendel. A retenir, ma reprise de la mise en scène, certes semi-professionelle, et une forme de retour sur Charleroi avec "Roberto Zucco" de Koltès. Besoin de mettre en scène. Les retrouvailles avec d’anciens partenaires de scènes, période non pro ; en gros un bon projet. Résultat entre mars et juin – à suivre.
  • Lectures : euh… le plaisir de lire, simplement – Handke, Yves Simon, Philippe le Guillou, Zweig, Klaus Mann voila pour 2008.
  • Mon sportif de l’année : Allan McNish, sympathique pilote vainqueur des 24h. du Mans cette année, et ex pilote F1. Simplicité, vitesse et pas la grosse tête. A souligner la très belle saison en course proto (endurance), passionante et avec d’excellents équioages, de belles courses sur de vrais circuits et de splendides voitures. Le bide de l’année : la F1, qui crève de son excès de pognon et son star system, avec pour bide humain Sir Lewis Hamilton (et oui, il vient être fait Member of British Empire par la Reine d’Angleterre… et on se plaint d’Albert… pas de quoi!). 
  • Le bonheur de (re)faire des animations en classe – pour l’Unicef chez les plus petits ou en anim’ théâtre pour les ados. La sympathique équipe bénévole de l’Unicef Charleroi, avec des projets utiles.
  • La redécouverte (sic) d’Amsterdam, et la présence tout au long de l’année d’Anaïs ; outre une excellente amie, quelqu’un qui croît en vous et vous le partage, sans concessions ni facilité, objectivement et sans la moindre complaisace, son regard toujours professionnel – quand c’est nul, elle me le dit : c’est important! Elle est importante. La présence la plus importante cette année – et une "vieille" complicité.
  • Entre humour et désespérance : la politique belge ; les inconséquences politiques de vieux amis aussi.
  • La pauvreté face à la société de consommation, l’écart qui se creuse entre richesses et souffrances – l’égoïsme et la finance… et le retour du Choléra… les conflits africains sans fin. Le bide politique de l’année : Ingrid Bettancourt et son discours très à droite… les conditions de sa libération (rendez-là!).
  • Aussi, me dire que 2008, c’était les … 25 ans de mes 18 ans… quel chemin, pavés de quelques repères ; mon ami "Titou", pote de colo devenu un ami de toujours ; route pavée de Mike Oldfield, Orchestral Manoeuvres in the Dark (OMD), la découverte de Yes, le "Pride" de Robert Palmer, New Order, Men at Work, Joe Jackson, Vangelis… ça reste, aussi. Voila.

La liste pourrait être longue, mais on ne s’apesentira pas trop, mais ce blog aussi dans les bons côtés 2008, et les "amis du net", qui ont amicalement et sympathiquement entretenus ce blog de leurs commentaires, remarques etc… drôle, sympa, et plein d’esprit. Merci.

Rose rougeUne excellente et heureuse année 2009 à tousRose rouge

 Soleil Bonheur, culture, sentiments Soleil

2008 fût dans les cordes, je compte bien régler son compte à 2009, la compter "10" et KO dans une année… on verra…

Publicités

10 réflexions sur “From 2008 to 2009… coup de projo.

  1. De mauvaises fréquentations comme celles-là… hmmm… on en redemande – qu’elles persistent et signent ;o))))Bonne année m’dame!

  2. Sympa la video, j’avais reconnu Cat Stevens, ça me rappelle évidemment "Harold et Maude", un de mes films cultes… parmi tant d’autres!

  3. Je t’avais parlé de David Mac Neil….c’est un univers qui, je crois ,devrait te plaire. Il a fait plein de choses….j’adorais son album "Hollywood" .En tapant son nom, tu tomberas sur son site et ses textes…..tu me diras ?Ah oui,….. bravo pour le coup du lapin chez WWW !

  4. Tina Modotti, actrice et photographe italienne, égérie d’Edward Weston. J’ai mis quelques unes de leurs photos dans "Cabinet de curiosités".

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s