« Roberto Zucco » de Bernard-Marie Koltes

9

8 mars 2009 par L'Ornitho

Voila, on y est (presque, encore 2 mois de répétitions…), mais l’agenda des représentations commence à se remplir. Ce ne fût pas sans mal mais à coeur vaillant…
Le collectif théâtre « Comme un Guerrier » vous donne donc rendez-vous autour du « Roberto Zucco » de Bernard-Marie Koltès, un de ses derniers textes (1988), puisqu’il devait, en 1988, mourir du sida. Un très grand texte, sorte de western urbain où le tragique (Zucco) croise le drame domestique (gamine, soeur, frère, prostituées), où le texte et la théâtralité renvoient, outre à la tragédie antique (le traque du « héros »* croise la tragédie populaire (Woyzech, de Georg Büchner), à Shakespeare (Hamlet), mais aussi pour sa part « drame domestique » à l’écriture de Anton Tchekhov).
Un patchwork, pas du tout, mais un texte obsédant, emprunt de violence qui nous oblige à nous interroger sur les valeurs judéo-chrétiennes, l’innocence perdue, le populisme et les violences ordinaires et, finalement, au manque d’amour et d’humanité du monde.

Portrait Visionnaire - 1917 - (c) Hans Richter, peintre et cinéaste dadaïste - ma vision de Zucco, et support pour les visuels (affiches, billeterie, promotion)

Portrait Visionnaire – 1917 – (c) Hans Richter, peintre et cinéaste dadaïste – ma vision de Zucco, et support pour les visuels (affiches, billetterie, promotion)

Un texte qui transpire aussi la mort prochaine de Koltès, car à plusieurs reprises, il s’agit bien de Koltès qui parle à travers Zucco. Et quand au « véritable Roberto Succo », il ne sert qu’à raconter une toute autre histoire, et Koltès « s’en fout », comme moi dans le travail dramaturgique et de mise en scène, de ce qui ne fût en somme qu’une succession de faits divers…
 Toutes les dates, lieux et informations sur :
Blog supprimé ,)
Projet scéno de départ

Projet scéno de départ – amphi et passage entre les publics, sera joué sous chapiteau, ici adaptation pour salle (C) Anaïs Thomas

 Et d’autres dates devraient s’ajouter… j’espère, principalement sur Charleroi d’où je suis et où ma dernière création (mise en scène et adaptation) remonte déjà à juin 2001 (« Tout le monde n’entre pas, seulement pour les fous » – adaptation du « Loup des steppes » de Hermann Hesse) ; et il est temps que je repointe le bout de mon nez et me rappelles à la bonne… ou mauvaise mémoire de chacun.
Photo de représentation (prise du public)

Photo de représentation (prise du public)

 * : le « héros », au sens où nous l’entendons, n’est pas celui qui est plus fort, meilleur etc… mais bien celui qui est centre du regard de tous.
Advertisements

9 réflexions sur “« Roberto Zucco » de Bernard-Marie Koltes

  1. Brige dit :

    Je prends note des dates à Bruxelles.

  2. Patrick dit :

    C’est gentil ça! :o))) – tu me diras à quelle date, le moment venu,je te mettrai une ou 2places de côté.Bonne semaine.

  3. ẄWẄ dit :

    J’attends la vidéo, je ne vois que ça et heureusement tes chroniques!! ;o))

  4. Patrick dit :

    Sinon, une salle à Rouen… je suis preneur, c’est mieix qu’en captation vidéo… mais c’est plus cher.Ou venir à Bruxelles (cè oune tri joulie pitite cité en bord de ccrise…).

  5. Atelier théâtre dit :

    Bien entendu, le lien générique et blog du Collectif Théâtre Comme Un Guerrier :http://comme-un-guerrier.spaces.live.com/

  6. Patrick dit :

    Petit historique du collectif théâtre Comme un Guerrier (1995-200…)http://comme-un-guerrier.spaces.live.com/blog/cns!4E682E3ECE417DB5!209.entry

  7. Patrick dit :

    Contexte, contexte… Et Koltès et Kurt Raab meurent en 1988, tous les deux du SIDA et des complications qui sont liées à cette maladie…Kurt Raab sera soigné en quarantaine (si!) dans un hopital qui traite les maladies tropicales, à Hambourg, et plus fort encore, on refusera de l’inhumer dans le cimetière de sa ville natale… pour cause de sida…"Mais de l’amour il n’y en a pas"… dit Koltès à travers le personnage de Zucco… et "Est-il vrai que même les chiens me regarderont de travers?"… Enterré comme des chiens, ça oui…

  8. -Nathalie- dit :

    Mince, je viens de regarder les dates sur Bruxelles, je travaille aux trois dates(et je travaille la nuit)… sinon étant de temps en temps à Bruxelles en ce moment, je serais venu vous voir. Je peux juste voir pour le 11 mai 14h30 mais je devrais être à Liège pour 20h. Je te dis quoi..Bisous Clochette

  9. Patrick dit :

    C’est cool! Je t’entendrai tintinabuler avec plaisir ;o)))Nismes est un peu à l’opposé de Liège ;o( : certainement une représentation de plus à 14h30 le samedi 30 mai sur Bruxelles… et ça négocie pour Charleroi…

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :