Happy Ears – La promenade musicale : parcours d’artiste : Serge Reggiani

Parcours d’artiste… suite à une mauvaise manipulation, j’ai perdu tout le billet – assez fourni, consacré à Reggiani… j’enrage, j’avais vraiment pris le temps, et avec "amour"…
 
La sélection, en 14 pistes, présenté comme un tour de chant en quelque sorte – environ 50 minutes, le temps d’un feuilleton… Ai respecté la chrronologie (de 1967 à 1999) ; je suis très content de la sélection et de l’histoire que, chacun selon nos expériences et sensibilités, nous pouvons tous nous raconter…
 
Un interprète plus qu’un compositeur, certes! Mais un homme qui vient tout droit du théâtre – écoutez ses lectures ou interprétations de Prévert, Baudelaire, Vian, Hugo etc… Une voix au timbre riche, que j’aime aussi beaucoup ; parfois je me dis en l’écoutant que ça doit être génial d’être gamin et d’avoir un grand-père qui a cette voix-là et vous raconte des histoires… Un chanteur et comédien de talent!
 
  • Levé de rideau : "La vie c’est comme une dent" (01’24" – 1967)
  • Prélude, les lieux et les mots : "Prélude le Pont Mirabeau – Paris ma rose" (02’28" – 1967)
  • Les lieux et les mots, 1er mouvement : "Les loups sont entrés dans Paris" (04’54" – 1967), version originale, ma favorite, une des chansons qui m’a fait aimer Reggiani
  • Les lieux et les mots, 2nd mouvement : "La ballade des pendus" (François Villon) (03"37" – 1967) ; poésie médiévale, j’adoooooooooore.
  • L’amitié, 1er mouvement : "Ballade pour un traître" (03’11" – 1970), la chanson qui m’a fait aimer Judas, puisque c’est lui la victime en somme…
  • L’amitié, 2nd mouvement : "Le vieux couple" (04’07" – 1972)
  • L’amitié, 3è mouvement : "L’arabe" (03’43" – 1973) ; vous ne risquez pas de l’entendre en radio… dommage!
  • D’enfance et amitiés, entracte et fin de l’enfance : "Le déjeuner de soleil" (03’47" – 1973) – splendide! L’enfaznce dans toute ses splendeurs, et sa lumière.
  • L’âge adulte, prélude : "La honte de pleurer" (03’16" – 1979)…
  • Les autres, 1er mouvement : "L’exilé" (04’25" – 1981) – de La Louvière à … Quel texte aussi! De quel "poète" s’agit-il – Verlaine, Rimbaud, Van Gogh… tous?
  • Les autres, second mouvement : "Maudite enfant" (04’27" – 1982). "De cette phrase de Baudelaire tu es sortie à pas de louve, maudite enfant gâtée – Dans une fête populaire il a fallu que je te trouve maudite enfant glacée". Refrain plus faible, mais quel texte, simple et touchant pourquoi ne pas le dire, à découvrir.
  • Les autres, troisième mouvement : "Pablo" (04’25 – 1988), hommage à Picasso
  • Final : "Les adieux différés" (02’44" – 1999) ; sont les meilleurs…
  • Baissé de rideau : "Et la fête continue" (01’33" – 1969) ; restons potaches, envers et contre tous…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Reggiani

 
Serge Reggiani, vraiment une "bonne bouille"
 
Le referai ce soir, la sélection est dans le dossier Skydrive "Happy Ears – la promenade musicale". Bonne promenade…
Publicités

Une réflexion sur “Happy Ears – La promenade musicale : parcours d’artiste : Serge Reggiani

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s