Happy Ears, la promenade musicale : RainboWWW

15

19 juin 2009 par L'Ornitho

Sélection référence au cinéma cette semaine, au sens large, pour ne pas dire « en panoramique ». Le choix s’est révélé ardu parmi les 42 morceaux présélectionnés, pour n’en conserver au final que huit. C’est bien, j’ai réussi à me limiter… et il restera de la matière pour un second opus. En faisant des recherches, j’ai aussi eu quelques bonnes surprises, de chose que je préssentais ou que j’ignorais – y reviendrai.
Le choix est surtout basé sur le cinéma dit « classique » ; donc il est clair que pour les voix je ne pouvais passer que par de grandes dames, des stars dans leur genre ; pour les hommes aussi, même si reconnaissons le Peyrac est moins glamour que Brian Ferry ou Robert Palmer. Voila pour les mecs, ou presque. J’avais pensé « noir et blanc », ce sera pas exactement le cas… essayer « Somewhere over the rainbow » en black & white… Le lien, parfois assez ténu je l’admets, reste « titres de film
Allez, trêve de clavardage (quel affreux mot, inesthétique et si peu glamour…).
 
  1. « Boulevard of broken dreams » (03’07 » – 1987), par Marianne Faithfull – une voix, un physique, une présence. Elle fait par ailleurs l’actu culturelle* en ce moment (lien en bas de page!). Tout un programme pour commencer.
  2. « Dr. Zhivago’s train (03’58 » – 2003), par Robert Palmer – y avait plusieurs choix pour lui, un peu singulier ici, via la musique blues de son dernier album « Drive ». Après tout, pourquoi pas, et il a aussi signé lui-même des morceaux pour des films…
  3. « One touch of Venus : I’m a stranger here myself » (03’01 » – 1988), morceau de Kurt Weill par Ute Lemper, autre diva allemande de la chanson, mais aussi du théâtre, du cinéma et de la danse – elle n’aurait pas déparé dans le panorama hollywoddien des 30 et 40’s… Le morceau est tiré de « Ute Lemper sings Kurt Weill », excellent de 1988.
  4. « The 39 Steps » (05’00 – 1994), par le divo (ça se dit ça?!?) Bryan Ferry, dandy de la musique rock et ex leader de Roxy Music, très glam bad boys…. Tiré de l’album « Mamouna » (1994) que je recommande sincèrement. Titre en rapport bien sûr avec le film de Hitchcock, film de sa période anglaise plus sobre, moins « effets spéciaux » (je pense aux « oiseaux »!). Mais Hitchcock reste un all time génie. Si je vous dit que ce film est un de ceux qui m’inspire le plus par rapport au théâtre que je pratique : j’adhore, dans ce film, comment les vraies scènes (je pense aux scènes de spectacle musical) sont celles qui se jouent en arrière plan, pas sur le devant de la scène, ça m’avait beaucoup marqué et on en retrouve, indirectement un « réliquat » dans le Zucco que je viens de monter et jouer… En tout cas, ça m’a influencé en termes d’iconographie et de mise en place du jeu.
  5. « Casablanca » (04’14 » – 1999), par le moins glamour Nicolas Peyrac, grand cinéphile classique, qui tient sauf erreur une chronique ciné sur une radio française. L’album dont est extrait le morceau est « Autrement », vraiment très bien, avec plein de références au ciné (« Son Errol Flynn, la belle de Gardel »,…). A découvrir! Avais déjà proposé « Les Fantômes de Sunset Boulevard » dans un autre cadre… sinon je l’aurais préféré.
  6. « Somewhere over the Rainbow » (03’09 » – 2006), par cette autre Diva, celle du punk, qu’est Nina Hagen. C’est tiré de ce très bel album qu’est « Ingerdwo auf Der Welt », sorti en 2006. Eh oui, elle chante toujours, et sa voix est digne des grandes stars du cinéma hollywoodien. Je l’aurais bien vue jouer « Loulou »… Je me fais plaisir ici!
  7. « Some like it hot » (05’05 » – 1985), par … non, pas Robert Palmer, … enfin, si! si on veut, par Power Station, ce groupe très glamour composé – admirez le casting, du beau Robert of course, mais aussi de John et Andy Taylor, de Duran Duran et de Tony Thompson, batteur du groupe Chic. Excusez du peu. Some like it hot, pour son casting aussi : Marylin Monroe, Jack Lemmon & Tony Curtis… excusez du peu, again. moi, je l’aime show…
  8. « The Friends of Mr.Cairo » (12’10 » – 1981) : IN-CON-TOUR-NA-BLE ce morceau, car il parle de cinéma bien sûr (Mr Cairo étant un des personnages du roman et… du film « The Maltese Falcon » (roman noir et chef d’oeuvre de Dashiell Hammett – vraiment à relire! et de John Houston en cinéma), mais parce que comme morceau en lui même il est incroyable. Tiré de l’album éponyme (1981), par Jon & Vangelis. Jon Anderson, chanteur de Yes bien sûr, qui je le répète souvent sur cet album atteint un niveau vocal exceptionnel, libéré qu’il est de la pression de Yes qu’il vient de quitter (il y reviendra en 1983!), sa voix cristaline … colle parfaitement à ce morceau parce qu’elle à quelque chose de celle de Petter Lorre, comédien qui joue « Mr Cairo » ; sans oublier Vangelis qui joue tous les instruments et digitalise les sons : tous les sons de guitare sont ceux d’une guitare, idem pour la batterie. Texte splendide aussi, un morceau qui nous parle d’amour de ce cinéma des années 30 et 40…C’est d’ailleurs assez étonnant, car je ne l’ai pas toujours su, ce lien, avec le faucon maltais, car c’est fou ce que j’ai pu lire de bouquins de la série noire en écoutant cet album, entre autres.  Et p’tite dédicace perso à WWW!!!. je joins le clip!

  

 « Coupez!!!! » Entendrais-t-on… Cette sélection aurait pu avoir un autre fil conducteur, dont je ne me suis rendu compte qu’en faisant mes recherches – et c’est vraiment un hasard. Ce lien est Peter Lorre, cet excellent et singulier acteur qu’était Peter Lorre (né Laslo Loewenstein!). Les liens sont les suivants avec les morceaux présentés :

  

Avec « The Friends of Mr Cairo, c’est évident, il était acteur sur le film (avec Bogart) ; Avec Docteur Jivago, c’est très lointain, mais j’ai trouvé : Jack Cardiff (caméraman et réalisateur!, qui est récemment décédé), Cardiff qui est assistant caméraman sdur Dr Jivago et quui tournera, en tant que réalisateur avec Lorre (mais aussi avec bogart dans African Queen, réalisé par John Houston!) sur « Scent of mistery », en 1960. Pour le lien avec Kurt Weill, c’est facile, Lorre à d’abord été comédien de théâtre à Berlin, et a travaillé avec Brecht et Weill. « The 39 steps », ou plus exactement Hitchcock : il a tourné comme comédien dans la première version de « L’homme qui en savait trop ». « Casablanca », fastoche il y était acteur. Moins facile pour « Some like it hot » – le lien via John Houston et le film « Les désaxés », avec Marylin Monroe. Bien que je n’ai rien trouvé sur le premier morceau « Boulevard of broken dream », si ce n’est que le film où James Dean joue est tourné à Hollywood, où Lorre travaillait… ouf, l’honneur est sauf, et aussi que j’en ai l’affiche travestie (un james dean  dessiné en chat clopo au « bec », cadeau de Ka

 

Rien trouvé pour « Somewhere over the rainbow »… sauf …Somewhere over the rainbow What a Wonderful World (voila pour le WWW de Rainvbo…WWW), film avec Brad Pitt et Claire Forlani. Si j’avais su, j’aurais exclusivement centré ma recherche sur Peter Lorre… mais bon, au côté de M le Maudit, il y a W la Wonderful.

Bon anniversaire encore!

http://www.youtube.com/watch?v=wvvHy4zraJQ

Aurais aimé deux autres morceaux, mais que je n’ai plus « Pandora’s Box » de OMD, et un morceau de Hanna Schygullah (encore une diva, mode Fassbinder!) chantant des morceaux hommage à Louise Brooks (cfr le morceau de OMD) , spectacle que j’avais pu voir à l’époque aux Palais des Beaux-Arts de Charleroi, mais oui!
Voila, ces morceaux sont en écoute dans le dossier Skydrive « Happy Ears, la promenade musicale cinéma », en bas de blog.
Advertisements

15 réflexions sur “Happy Ears, la promenade musicale : RainboWWW

  1. Patrick dit :

    Actu cinéma personnelle, comme ça on reste dans la théma : "Mimesis", court métrage réalisé par Camille Meynard dans lequel j’interprète brillament (mais si) un clown de combat (la Furace), rôle decondaire (2 jours de tournage quand même!) sera présenté mercredi à l’INSAS en avant première, ainsi que l’ensemble des films de fin d’étude.

  2. ẄWẄ dit :

    Alors là… merci! Je suis restée scotchée devant le clip et je m’en vais de ce pas écouter tout ce que tu nous as sélectionné.Peter Lorre, j’adore, comme tous les films du clip.Tiens au fait, dans Certains l’aiment chaud, il y a un clin d’oeil fait à Scarface qui ne t’aura sûrement pas échappé : la pièce de monnaie.J’avais bien aimé Les 39 marches moi aussi, atmosphère très spéciale.Bon que dire de plus, sinon encore merci pour ton billet et la dédicace. C’était quand même un sacré cinéma!! ;o))

  3. Patrick dit :

    Chut, faut pas le dire, mais je n’ai pas encore vu Scarface… bref pas fûté pour un sou sur ce coup là.Sacré cinéma oui!

  4. ẄWẄ dit :

    Je parlais du Scarface avec George Raft (1932), pas celui de Brian de Palma avec Al Pacino. A voir aussi d’ailleurs.

  5. Patrick dit :

    Forcément vu les époques. Donc ça fait 2 "scarface" à voir… S’en va prochainement s’faire une descente en Rafting alors… question d’en avoir pour la monnaie de la pièce ;o))

  6. ẄWẄ dit :

    J’adore ton nouvel avatar, tu es superbe!

  7. Patrick dit :

    Je sous-titrerais même :"Je rame donc je suis"…Allez savoir pourquoi, ça..!?!

  8. Brige dit :

    Plein de gens dans ton billet, du beau monde : des Faithfull, des Nina Hagen, des Brian Ferry, etc…et pleins d ‘évocations de films (et oui, ce fut l’anniversaire de notre amie WWW !)Le clip Greta Garbo : peut-être est-elle au sommet de sa féminité pour toi, mais je suis un peu déçue : ta Gretane danse pas très bien…. un peu raide et chic…I prefer the wonderful Rita Hayworth, femme solaire ; à revoir encore et encore : son strip-tease dans "Gilda" !!!A bientôt, Patrick, à la croisée des moissons et marées de cet été…….

  9. Patrick dit :

    J’ai aussi une préférence pour Rita Hayworth pour le côté chic. Je pense que sa raideur est toute nordique, et apparaissait aussi dans le texte de Klaus Mann… pour le côté choc. Demain semaine musicale "Tango" tiens! comme ça on garde un lien référence avec les billets. Faudrait que je m’y rtemette au tango, dont je maîtrise tellement peu la matière ; c’était pourtant un des exercices public INSAS de seconde année : le tango doublé du play back d’une chanson – c’était chez Jo, en formation corporelle – géré le tango et un playback "parfait" : un challenge.

  10. ẄWẄ dit :

    Joyeux anniversaire à toi, m’sieur Patichou!!Plein de bisous pour la peine ;o))

  11. Patrick dit :

    Merci M’dame WWW!!! c’est gentil pour la peine ;o)))

  12. ẄWẄ dit :

    Ouf, je croyais m’être trompée de jour, ça me rassure!Bon week end.

  13. Brige dit :

    Anniversaire ?? Quoi ? On ne m’a rien dit…..Quoiqu’il en soit…..cher Ornithopatichou, tous mes voeux d’usageet plus….. puisque affinités !!Un très GROS BISOU !!

  14. Patrick dit :

    Merci! Et vive les affinités ;o)Ben ouais, suis passé 4 à 4 à 44… tout cela va trop vite nondidju…

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :