City to City… la balade musicale de l’été.

On va mettre la sélection "Happy Ears" de côté jusque la rentrée mais, comme c’est les vacances et que ça rime avec voyage (ben merdalor!), je vais créer une petite sélection qui se complèrera au rythme des jours de "vacances"…
 
"City to City", des morceaux qui parlent de ville(s). "City to City" est aussi le titre d’un album de Gerry Rafferty, très connu pour son morceau "Baker Street" et sa ligne de saxo très réussie, mais cet album – que je n’ai actuellement plus (gosh!), contenait plusieurs "hits".
 
Y’en aura de tous les genres et langues. Trois morceaux pour démarrer… il devrait y en avoir un nouveau – en moyenne – par jour. Une soixantaine d’ici la rentrée…
 
Les trois premières villes : Berlin (celui du mur!) par Alphaville, New-York par Yves Simon et San Francisco par Maxime le Forestier… trois villes où j’ai jamais mis les pieds… On voyage comme on peut! Berlin pour bientôt? Le plus tôt possible!!! 
 
C’est dans le fichier skydrive "City to City, balade musicale de l’été".
Publicités

77 réflexions sur “City to City… la balade musicale de l’été.

  1. Alors, pour ce lundi : "Paris" : ça balance pas mal à Paris, par France Gall et "St-Germain" par Vanessa Paradis… comique en compilant les morceaux, on peut remarquer – ce n’est pas une règle générale non plus, que Paris est plus chanté par les femmes et Berlin par les hommes…Penser à (re)trouver le "Paris, Paris" du très … féminin Malcolm McLaren, avec Deneuve pour la voix!

  2. IL pleut, hop détour par la Bretagne (Kernoa – Caradec) et … la Belgique (?) : Waterloo (et ses mornes ploucs!) par ABBA…

  3. Voyager dans sa tête coûte moins cher.Et par les oreilles, c’est du dégriff’tour!Paris New-York New-York ParisComme un pauvre con tout seul à OrlyJ’attends ma petite SuzyQu’arrive par le Boeing de quinze heures trente-troisTout droitDu Minnesota;o))

  4. Elle arrive celle-là! Via le vol Higelin ;o)C’est moins cher mais à la longue moins fun… besoin d’aérer les neurones qui voyafgent le reste de l’année…"Comme un pauvre con à CharleroiJ’attends… j’…Merde j’attends!!!

  5. Hop, le hasard fait des clins d’oeil*… "Paris New York New York Paris" e Higelin, le retors des allé-retour…*Je sélectionne aléatoirement le morceau du jour dans la précompilation en lançant mon lecteur, j’ajourte le 1er morceau en écoute via le Shuffle (pour mieux voyager le Shuffle!).

  6. Ya le Nougayork de Nougaro….. qui décrit vraiment bien le flash d’arrivée pour un nouveau voyageur .Berlin, je ne connais pas, j’aimerais y aller. San Francisco de Leforestier : super. ! Mais je n’y suis pas allée…. si je retourne aux Etats (comme on dit au Québec)je voudrais faire l’Ouest ("the far west" ) L.A. San F. etc…Mais New York, tu sais , et c’est très banal de le dire est une ville magique qui en 5 minutes séduit les plus réfractaires aux USA…. Roland très anti-Usa au niveau politic a de suite adoré la ville, les gens, l’ambiance…)Mais new york n’est pas les Etats-Unis………………On demandait il y a quelques années à Salman Rushdie : "Vous habitez aux Etats-Unis ?""Non, répondit-il, j’habite New York !!"

  7. Je ne doute pas une seconde que je serais bluffé par New York ; d’autant qu’il y a une belle vie culturelle et intelectuelle, dans certains "quartiers" ; les bouquins de série noire m’ont bien parlé des bas-fonds new yorkais qui m’attireraient bien aussi, mais pas à n’importe quelle heure ;o)L’Amérique profone et les grands espaces aussi me plairaient, par opposition à l’étroitesse d’esprit de certains américains…Nougayork ne l’ai plus (un blâme) ; probablement perdu lors d’un précédent plantage PC – à retrouver car l’album était très bon!

  8. Alors là, non! De Vilard en Vilard, jamais.Ca ruine les envies de voyage… et j’rigole pas ;o))Cui’là oui, d’ailleurs il est dans la liste ;o) The Dark side of Maubeuge…De Bourvil en Bourvil oui! C’est très sortie en "Vil" bravo!

  9. T’as voulu voir VierzonEt on a vu VierzonT’as voulu voir VesoulEt on a vu VesoulT’as voulu voir HonfleurEt on a vu HonfleurT’as voulu voir HambourgEt on a vu HambourgJ’ai voulu voir AnversOn a revu HambourgJ’ai voulu voir ta soeurEt on a vu ta mèreComme toujours…

  10. Oui à Bourvil et à l’eau férirugineuse (merde quoi c’est vacances, hips!).Et à l’eau des canaux entre Bruges et Gand, belgitude oblige…

  11. Direction Maubeuge… j’ai triché mais ça fait rien, le train qui m’emmènes dans le trop petit matin vers le lieu de l’atelier clown à son terminus pas très loin.Hop, et puis un clown, ça triche, parfois gnark gnark…

  12. Hop, c’est reparti… en mode ho-hispanique lol…Ce matin : "Barcelone" par Yves Simon et "Puerto Rico" par Vaya Con Dios – ho hisse parce que je suis pas du tout fan de ce groupe mais soit, vive l’exotique ;o). Pas un mauvais morceau ceci dit… pas trop souvent quand même et puis après tout suis bcp plus nordique…

  13. J’aime bien ces bonds de ville en ville aux quatre coins de la planète…..et ce mélange des genres !Barcelona : Freddy Mercury ( et Montserrat C. ??)Je reste à Bruxelles cet été (tiens !…….Dick Annegarn )Bon voyage à toi !

  14. Cabale? Barcelone, encore une ville très chantée, reviendra… C’est vrai que le duo pourrait venir s’y ajouter. Annegarn, of course – 21 juillet sans doute ;o))Merci!

  15. C’est vrai! Les accents donnent un charme fou, à ceux dont ce n’est pas la langue maternelle.Bonne fête nationale! Hop, j’en ajoute un à la liste from Trenet ;o)

  16. Plus intimiste cette fois, "Hunchback of San Francisco", par Perry Blake, tiré de l’album live en petite salle "Broken Statues", assez réussi!.

  17. Voyager, c’est parfois aussi dans les pas des autres… musicalement ici, pour une double destination : Manhattan et Berlin. Ici donc dans les pas de Cohen par REM, tiré d’un album "tribute" ("I’m your fan" – 1991) – First we take Manhattan then we take Berlin. Album où l’on retrouve aussi une très belle version de Hallelujah, par John Cale (et qui vaut bien celle de Jeff Buckley!), ou encore une très belle version de "Chelsea Hotel" par Lloyd Cole ou "Suzanne" par Geoffrey Oryema. On y retrouve aussi Nick Cave (un grave lui!), les Pixies ou Ian McCulloch et même Jean-Louis Murat.

  18. Ô rage, ce soir parait-il, des pyrénées à la Belgique, on s’en prend plein la tête.Il est temps de prévoir un bon bouquin… ;o))

  19. Orage ô des espoirs… Un bouquin, sinon de chouettes lectures chez Bridge! Où l’herbe est plus bleue ;o).On peut écouter de la musique aussi… houbadaboum.

  20. Et puis il y a les endroits dont on se demande ce qu’on est venu y foutre… "Courtances" de Annegarn est de ces endroits. Même si on peut s’y ennuyer… délicieusement.Mais c’est où Coutances d’abord… car je ne sais pas… (en France d’accord!) ; on sait juste que pour trouver l’ennui y a un hôtel…

  21. Mais sans électricité, on peut se balader en chantant des ballades !!(J’espère retenir une X pour toutes : balade avec 1 L = promenade , avec 2 = chanson ! )A bientôt !

  22. Bon rappel, j’avoue que je m’y perds souvent – mais j’aime à me perdre en balade.Et je partirai en balade pour de bon finalement : 2 jours à Paris et au moins 1 à Arles (j’espère pouvoir en caser 2!) ce mois d’aoüt. Changer d’air!!!

  23. Allez hop, fête nationale belge sous les étoiles… "A Ostende" par Bashung et "Bruxelles" par Dick Annegarn – c’est bien le moins qu’on puisse faire sous la Lune… Allez! on lui a laissé suffisament la vedette à la chérie Moon, faut voir plus loin : "Life on Mars" par Bowie (sacré détour quand même! mais avec le rêve c’est à portée et vitesse d’imaginaire, et la vitesse de la lumière à côté c’est de la gnognotte…). P’tit cadeau 21 juillet de Bridge, et hop on partage…

  24. "Night in Baghdad" de Laurie Anderson. Entre Midsummer night dream et masque anti-gaz… Souvenir lié à Baghdad : à l’internat, une merveilleuse soirée dia offerte – c’est le mot! par un des jeunes éducateurs à l’époque (1974… gosh!) Monsieur Bougelet qui revenait de son voyage de noce, avec sa très très jolie femme – tous les gamins nous étions sur le cul!, qu’il avait effectué en Irak… J’ai le souvenir exact d’une fantastique soirée, et bordel que j’avais trouvé cela beau… Les deux guerres du Golfe je les ai détestées pour cela aussi : une forme de saccage de mes souvenirs d’enfance…C’était vraiment le plus chouette des éducateurs que nous avions eu ; je crois – là je ne suis plus aussi sûr, que c’est lui qui nous avait amené le ciné-club qui prenait place dans le grand réfectoire de l’école (Namêche, entre Namur et Andenne). "Help" le film des Beatles m’avait scotché vu dans ce cadre ciné-club. En plus il avait une Dauphine Gordini (couleur bleu Alpine!) avec sa carrosserie body-buildée… ensuite il passera à la 4L… souvenirs souvenirs, j’adore cette bal(l)ade…

  25. "Il violonista di Dooney", l’Irlande et les textes de William Butler Yeats, en italien, par Angelo Branduardi. Tiré de l’excellent "Branduardi canta WB Yeats".

  26. Petite curiosité ce matin, le "Gottingen" de et par Barbara, mais en allemand… Comment dire… elle souffre, elle parle allemand comme Bourvil parle anglais dans "La grande Vadrouille". J’exagères un peu mais je crois que les allemands préfèreront la version originale. Heureusement Gottingen est en Allemagne, je n’ose imaginer si ça avait été dans la région d’Anvers.

  27. Petite merveille aujourd’hui par "Ten CC" (10CC) , sur l’album "The original Soundtrack" en 1975. Un son qui annonce plutôt les années 79/80, ai tjs été étonné que ce soit de 1975. Album "concept" sur Paris. "Une nuit à Paris" (part 1,2 et 3)Pour moi ce sera entre le 04 et le 06 août Paris… vive les vacances : musées, terrasses, amies, ballades le long des quais. Je ne tiens plus!

  28. Ah Paris : jolies madmoiselles…les quais…en écoutant TenCC…………..balades , zut alors, je doute à nouveau….Non, patrick, pour la promenade , just one L !!!Bon choix musical pour cette ville très, trop chantée "à la française" !!!!

  29. One L zut. Les amies, entre les terrasses et les quais, c’était le bon ordre. Mais elles sont plutôt jolies c’est vrai, avec surtourt beaucoup de charme – adorables en somme.

  30. Aujourd’hui, l’autre Paris : Vienne, enfin à une certaine époque. Moins glamour mais plus décadente. La "ville de Stefan Zweig" et de Schnitzler, pour le meilleur et pour le pire – le pire de Vienne s’entend. 17% des autrichiens, dans un sondage, sont prêt à accepter un "pouvoir dur", mêrme sans élections. Les patisseries viennoises sont admirables mais pleine de vers…"Vienna" par Ultravox. Ils démarrent ou sont en tournée! Nostalgie nostalgie (très viennois en somme!).

  31. Hop, City to City dans "Tous ses états", p’tite semaine consacrée aux chansons qui reprennent des noms d’états, de provinces, cantons, départements ou que sais-je encore. Pour démarrer l’incontournable "Massachussets" des Bee Gees, chanté par Robin Gibb.

  32. Zou, ai fait mon petit devoir de vacances avant de partir ; pour les 4, 5 et 6 (mardi, mercredi, jeudi) avec City to City dans tous ses états.Triplé qui sent le cheval – mais oui! : Andalusia (2008) orchestral guitare de Joe Satriani (2008), vraiment très bien ; ensuite le plus classique "Sweet home Alabama" de Lynyrd Skynyrd et pour finir le très récent (2009) "Texas state of Mind" par Ian Gillan (chanteur de Deep Purple) sur l’album "One eye to Morocco".Espère profiter de Paris, comme en 2007, pour écrire quelques petites impromptues plus poétiques sur base du regard que je poserai. M. Von H. de part avec moi, clandestinement.

  33. Back to reality & trhe Carolo-show.Rien pour aujourd’hui, juste une p’tite vidéo d’un des groupes que j’écoute le plus sur mon lecteur MP3. Et dédicace à So’ et Ju’ pour avoir été les lucioles-papillons de mes 2 soirées parisiennes. Adorables et pleines de charme, chacune à sa manière. "True Faith", par New Order.

  34. A l’air dur le retour à Charleroi…..J’apprends à l’instant la mort de Mink(Willy) De Ville, je vais faire un tour sur youtube,à une époque, je l’avais bien aimé…

  35. Assez hard oui, deux heures de train et 10.000 ans de culture de distance… Super séjour, plein de ballades et de surprises et quel temps splendide… Idiot de voyager sans appareil photo. Paris était merveilleuse! Parfois j’aimerais être fier de Charleroi, mais c’est définitivement impossible… J’ai lu pour Willy Deville, très belles vidéos sur You tube. Un grand dandy Punk Rock, et un style singulier, très personnel, pour la musique et le look aussi…http://www.liberation.fr/musique/06011143-mort-de-willy-deville-la-playlist-en-hommage

  36. Allez, petite semaine parisienne par "monts, parcs, ponts ou vaux". Je dois bien ça à Paris. Un petit Reggiani donc… que j’ai pu voir avec Sophie à Montmartre, puisqu’elle m’a fait la surprise de m’y emmener dans le cadre des "Cinéma au clair de Lune", organisé par le "Forum des images" (Rue Rambuteau, aux Halles). Au programme donc, en plein air et sur écran géant "Casque d’Or" avec Reggiani tout jeune et à moustaches, Signoret et l’excellent Bussières. Pizza, gazon, cinéma : cool!Prélude le Pont Mirabeau – Paris ma rose. Voila for today!

  37. "Les loups sont entrés dans Paris"… et moi j’en suis sorti merde! Une semaine déjà ou presque… Vivement octobre pour un "bis" parisien. Reggiani of course.

  38. J’ai adoré Paris…mais ce ne fut pas réciproque, j’y ai chaque fois ou presque galéré….je vois que tu es en amour avec cette ville sublime…et cruelle…."Casque d’or" : l’âge d’or du cinema français….

  39. Partie non émergente de Paris aujourd’hui : "Banlieue Nord" par Gérard Manset (enfin !!!). Et encore je trouve ça chouette moi la banlieue nord…Il est vrai que je ne connais de Paris que sa partie "émergente", mais je crois que cette partie là contrebalance bien les inconvénients (circulation, et… loyers – qui sont effrayants!). C’est comme toutes les grandes histoires d’amour en somme : sublime et cruelle."Casque d’or", c’était très chouette et même si le film souffre de quelques faiblesses (cohérence des événements, dramaturgie,…) ça n’en reste pas moins un bon petit film avec ses personnages bien sympathiques – ah nos gangsters en goguette!, dialogues savoureux. Signoret vraiment touchante et très simple, Reggiani bon débutant et Bussières splendide (second rôle) mais je me répètes… Et le charme du noir et blanc! Quelques moments très drôles, et, chose qui disparaît un film qui ose "prendre le temps", qui ne court pas en permanence! Un Paris en plaisance, aux reflets durs.

  40. City to city, c’est reparti… "Budapest by blimp" (1988), morceau assez classieux de la new wave electro pop des 80’s, par ce dandy de Thomas Dolby (ou la new wave intello à lunettes oui oui!), quelque part – à sa manière, entre Gary Numan, Howard Jones et David Sylvian (ex Japan).

  41. "Barcelone", par Jean-Patrick Capdevielle en 1980. Complètement sorti de la circulation lui! Dommage, quelques chouettes titres.Quand au Thomas Dolby d’hier, ai pas trouvé la vidéo sur youtube, mais ai trouvé "The Flat Earth", morceau de 1984 dans une version live de 2007. Splendide!!! Le genre de performance live que j’adore! Un artiste assez pointu!

  42. Nach Berlin, celui du Mur. "Berlin" par Fischer-Z en 1980. Avec la voix si particulière de John Watts. Un chanteur assez à gauche, mais c’était dans l’air du temps à l’^époque (Pretenders,…).

  43. "Ici à Saxe, ici à Saxe, Hier à Sousse, Hier à Sousse, demain Paris, demain Paris…". C’est pas moi qui le dit c’est Bashung "Hier à Sousse", tiré de "Bleu pétrole" (2008). Faut suivre…

  44. Dernière semaine, on se la joue cool : rien que des petites merveilles, toutes simples…Pour commencer cette splendide chanson de Nino Ferrer "La Rua Madureira", dans sa version originale (pas la française!) en 1970. Vraiment splendide mais chez Nino Ferrer pour peu qu’on pose les faces "B", ça devient plus sombre. Un homme cultivé et voyageur Ferrer (diplômé en ethnologie et archéologie de la préhistoire!), pas un beauf’ de variété…Ensuite, le très mallarméen "Amnésie sur le Lac de Constance", en 1981, par Yves Simon, et "hommage" à une pièce de Peter Handke. Envoûtant!Voila une semaine qui démarre bien ma foi houha! Et avec la vidéo de "La rua Madureira" aussi.

  45. ferrer ,tout le contraire ,de ce que je suis ! yves simon …dac ,j’suis en pleins dedans !! houuhaaaaaaaa !! @:))))))))))

  46. Allez on se fait une jolie transversale : "La ballade irlandaise de Bourvil" et "Le Sud" de Ferrer (again!). Deux chouettes textes et le temps le temps le temps le temps le temps (ad libitum, façon poisson rouge – oh un caillou…).Pour rappel : en écoute tout cela via le dossier Skydrive "city to city".

  47. Hôla pas trop vite la fin de l’été… Pas encore intégralement bronzé dans ma tête (faut ça pour passer l’hiver, ou alors hiberner…), mais je sens que ça vient le bronzage… y a déja les coups de soleil en externe, et ça travaille le dedans de la chose…Mais je vous en prie gente Dame, l’honneur est tout entier pour votre humble et rouge (bekoze le bronzage) serviteur ;o)

  48. Héhé ça y est, l’ai retrouvé! Quoi donc? le "Paris Paris" de Malcolm McLaren avec Catherine Deneuve… voir les premiers commentaires. Une certaine image de Paris par notre dandy de McLaren (producteur et découvreur des Sex-Pistols) ; une sorte de Warhol qui ne saurait pas peindre ce McLaren. Classieux dandy au dents de requin… méfiez-vous ;o))Et la vidéo en prime…

  49. Connais pas M Maclaren…..malgré référence aux Sex Pistols…. Inattendu, je présume ce duo avec Deneuve…Une bonne idée, vraiment cette balade musicale de ville en ville, en été……..un moyen de flâner loin de Charleroi ou de Bxl !!

  50. O oui loin… bien que j’aime assez Bruxelles. Inattendu je ne sais pas, il a tjs eu du flair : les New York dolls c’est lui aussi… Il a par ailleurs gagné tout l’argent que les Sex Pistols ont ramassés… Mais il les a créé de toute(s) pièce(s) aussi et reconnaissons le ils n’ont jamais été très malins Rotten et sa bande… Il est très lié au monde la mode aussi, très underground.Certains disent que c’est un opportuniste voire même un fumiste… ce qui n’est pas faux non plus. Mais un fumiste qui a de la classe…

  51. Une "belle pièce" aujourd’hui : Mont St-Michel, endroit que j’adore pour la vision que l’on a sur la mer et les plages normandes mais surtout pour le fantasme historique que cela brasse… Le morceau fait 12 min. environ, qui cloture l’album "Voyager" de 1996.Toujours chez Oldfield cette réelle interrogation sur les origines, quasi anthropologique, et sur "l’où" se situe l’humain.

  52. L’honneur est sauf… J’vous ai tanné avec le Baker Street de Gerry Rafferty à la source de cette "série de l’été", c’eût été une faute de pas le (re)trouver. Voila pour cloturer (juste un bonus lundi question de montrer qu’il existe d’autres manières de rêver le voyage, les mots, les silences, les rêves…). Baker Street et ma foi ça reste un super morceau… le p’tit dernier sur la route de retour, et une envie de repartir déjà… Paris en octobre!.

  53. Petite "Bonus Track" pour clore ce feuilleton de l’été "Cit to City"… c’est l’heure de la rentrée… plus qu’à rêver… ou mieux!Petit voyage au "Pays des merveilles de Juliet", par Yves Simon… enfin je dis Juliet… ça peut être aussi Nastassja, Cindy, Kate, Sophie, Judith – non! pas Anaïs, Valérie, Sabine, Solveig ou… qui vous voudrez finalement (hommes, femmes ou perso de fiction)- moi je demande qu’à voyager… ;o))) "Commence par bouger ton cul de ta chaise" me glisse sournoisement Boursouplouf à l’oreile… ben merde si on peut plus rêver… pfff.

  54. Non d’un petit bonhomme… ai failli oublier le second bonus – mais oui mais oui! ; pour faire le pendant à Juliet… le "Il voyage en solitaire" de Manset… Où avais-je encore la tête hein bon on se reprend …Sans ce morceau la sélection serait pas complète je dis! Comme partir faire de l’auto-stop sans son pouce… na!

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s