Terra Interruptus / Coït Incognita – II : Perpetuum Mobile (M. von H.)

Impromptueries (2)
 
II : PERPETUUM MOBILE (Papillon sirène)

Et –
Au pas du buffle –
Sur une couche d’oiseaux-mouche
A tes petites et grandes lèvres
Je greffe
Mes lèvres-bouche
Papillon gigantesque

Et –
Alors seulement –
Sur l’horizon enterré-vivant
Je tresserai
Le cuir salé ombilical
De l’enfant mort-né

Et –
Enfin –
La sirène gobera
Immortels
D’authentiques éléphantaux bicéphales
.

 

 
M. von H. – Novembre 2009.
Publicités

2 réflexions sur “Terra Interruptus / Coït Incognita – II : Perpetuum Mobile (M. von H.)

  1. Je dois l’astuce à JP (qui a mérité sa statuette sisi, on y songe). C’était déjà musical, mais via le skydrive – ici le choix est lié au texte…:)))

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s