Les Poissons Rouges – Création d’après Martin Crimp et Peter Handke

Ca faisait longtemps que je n’avais plus proposé un billet « théâtre » et proposé un spectacle à voir… un spectacle aussi auquel j’ai apporté ma modeste contribution, dans la réalisation du « décor automobile ».

Mise en scène d’une amie aussi, Virginie Strub, dont certains peut-être ont pus voir, en 2005, « Les amantes » d’après Elfriede Jelineck, au théâtre Océan Nord à Bruxelles. Ou bien ses créations plastiques (en collaboration avec Christophe Wullus) lors des derniers Symposium des Arts en Forêt, à Silly (Les poissons dans les arbres ; les grands vitrails en forêt).

Soit, je lui laisse la parole, à Virginie, metteur en scène :

Dans mon précédent spectacle, Les amantes d’après le roman d’Elfriede Jelinek (créé au Théâtre Océan Nord en décembre 2005), mon ambition était d’ « autopsier » notre société occidentale moderne en apposant un miroir grossissant aux « sociétés microscopiques » que sont les couples et la famille dans leurs structures, leur rapport au pouvoir et à la violence, leurs manipulations et leurs hypocrisies.

Avec Les poissons rouges, je désire continuer à approfondir cette introspection de notre humanité où l’horreur s’arroge la place d’honneur dans les cœurs et les esprits, habilement masquée et/ou justifiée par des certitudes morales, des convenances et la croyance de faire mieux que les autres. Je désire – avec encore et toujours la poésie et l’humour noir comme arme et baume – dépasser l’exemple défini du groupe sociétal réduit pour arriver à la notion de société en soi de sa (conne-)essence à sa quintessence. Je veux ouvrir le regard, avec amour et cruauté, sur les saletés de mon, de nos nombrils, sans pointer du doigt celles des autres, tout là-bas, mais en les faisant participer au miroir, du trivial à l’immense. Parce que ma « machette », même si elle n’est, ici et maintenant, « que » de la répartie cinglante, reste néanmoins profondément et irrémédiablement une machette que j’ai la chance, historique et géographique, de pouvoir encore sublimer en parole.

 Petite vidéo et interview, sur « Les poissons rouges », qui se joue encore cette semaine au Théâtre de l’Océan Nord.

http://www.telebruxelles.net/portail/emissions/les-journaux/le-journal/13220-comme-des-poissons-dans-un-bocal (vidéo 2’16 »)

Petite intervew RTBF radio du metteur en scène (Virginie Strub) et d’un des comédiens (Cyril Bryant), à écouter ici en podcast

http://podaudio.rtbf.be/pod/lp-cc-chr_culture_club_invitc3a9s_32f22f2011_virgi_9218633.mp3

Les poissons rouges n’est pas une adaptation à proprement parler mais plutôt la rencontre a priori improbable entre deux personnalités et deux langages : Ciel bleu ciel, Face au Mur et Tout va mieux de l’anglais Martin Crimp et Prédiction de l’autrichien Peter Handke. Tous deux maîtres dans l’art de questionner et critiquer le monde avec finesse, décalage, humour et cruauté, ils manipulent avec grâce les armes de la sensualité et de la beauté langagière.

Les poissons rouges , un petit voyage anthropologique entre amis.

Le point d’articulation de cette errance autour du on c’est la Mémoire et les mémoires ; celle que nous avons, profondément, celle que nous prétendons avoir et celle que nous réfutons, subjectivement, ainsi, surtout que celle que nous n’avons pas. Car la mémoire est une des bases et l’un des ferments essentiels et incontournables de toute construction individuelle et collective.

Obsédé par la modernité et convaincu de créer, l’homme n’est pourtant capable que de développer éternellement les mêmes pensées et de faire et refaire les mêmes choix. Il faut absolument être moderne ! disait ironiquement Rimbaud. Grâce lui soit rendue de cette lucidité !

Mise en scène : Virginie Strub

Kirsh Compagnie

01/02 > 12/02 2011

Représentations à 20h30
Excepté les mercredis à 19h30
Relâche dimanche et lundi
Réservations :
02/216 75 55
info@oceannord.org

NB : le 5 février 2010, journée rencontre en marge du spectacle :

http://www.oceannord.org/spip.php?article25#PR

Voila, par ailleurs c’est joué au Théâtre Océan Nord, que j’aime beaucoup où j’ai pu jouer « Blanche Neige » de Robert Walser, mis en scène par Nicolas Luçon… qui présentera sa nouvelle création « L’institut Benjamenta », toujours de Robert Walser, du 22/03 au 02/04/2011. On en reparlera le moment venu

Publicités

13 réflexions sur “Les Poissons Rouges – Création d’après Martin Crimp et Peter Handke

    • T’as bien raison, jamais résister ;o) (enfin, dans des cas comme celui-çi).

      Oui, Virginie à aussi ce talent là, et elle a beaucoup bossé ; elle n’avance rien qu’elle n’a réfléchi.

      Franchement faut voir ce spectacle!

    • Tu m’as fait peur avec ton attaché de presse au décor… j’ai vite vérifié si y avait pas d’erreurs… Note c’est mieux qu’attaché de décor pour la presse.

      Loin, à suivre, en fonction des suites… je leur souhaite.

  1. je ne connais pas du tout le monde artistique,le seule spectacle que j’ai vu,
    c’est le Roman de Renart il me semble ? c’est dire mon illettrisme du sujet,
    pis comme je n’ai pas de compte facebook ,ben j’verrai pas les photos ..hé..hé… 🙂

  2. Pingback: « Les poissons rouges , interview podcast radio! « L'Ornithorynque – restons subversifs (na!).

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s