A few words from Yves Simon – Les novices / Je voudrais tant revenir

Il arrive que nous traversent les mots, ceux des autres, les nôtres aussi. Les mots dits, pleins de la ponctuation de nos vides, des interstices de nos actes manqués. Pleins d’humanité et de grandeur d’âme aussi qui les rendent sonores, beaux, comme rendus liquides aux béances de nos interlocuteurs, beaux ou laids ; jeunes ou vieux…

Je les aime parce qu’ils sont fragiles, s’ils restent malhabiles en tendresse contenue. Ils font mal, à de nombreux détours, à force de ne pas les prononcer ou les entendre – toujours ce besoin d’échanger les mots, articulations sémantiques de désespèrances, de joies et d’amours.

Et ils font peur, si peur, tant ils affleurent à nos failles humaines. Et ils rendent heureux, tant ils les comblent, nos failles.

Alors, j’ai décidé, puisque aussi je vis aujourd’hui entre le « trop de mots » et le « trop de silences », de (re)partager des mots écrits, pas les miens, mais ceux extraits de deux romans d’Yves Simon. Deux livres comme aux antipodes : « Les novices » d’abord, de 2006, qui met en présence ce que j’appelerai le narrateur, avec le premier amour. Ensuite « Je voudrais tant revenir », de 2007, à l’autre bout de la vie, dialogue entre un écrivain retiré du monde et son jeune biographe.

Je trouve que ces deux textes résonnent entre eux, bien que chacun reste singulier, au même titre que l’ensemble de l’oeuvre d’Yves Simon. Je reconnais n’avoir pas aimé « Les novices », et avoir été très touché par « Je voudrais tant revenir ». 

Deux mots se heurtent et dansent en résonance : « maladie » & « peur », au delà de « jeune » ou « vieux ». Ces mots m’habitent, me cohabitent, me rendent heureux et me foutent en colère.

1 – « Les novices », court extrait, dialogue narrateur (« Yves Simon ») et Julia, jeune fille en apprentissage de premier amour. « Maladie ».

 « Je suis longtemps resté jeune, ce fut comme une maladie. (…)

– C’est une maladie, la jeunesse? demanda Julia.

– Nous avions cru arriver à une sorte de perfection poétique et ma génération se décréta jeune à vie. C’est cela, la maladie ».

2 – « Je voudrais tant revenir », dialogue écrivain – biographe (« Yves Simon » jeune?). « Peur ».

« (…) Lorsque nous pénétrons dans le taxi, Karl a cette phrase :

– Elle est jolie, n’est-ce pas? Vous savez, en vieillissant, on est de plus en plus capable d’être ému par le miracle d’un visage. Qui vaut un bon livre ou une belle pensée…

J’ose, pour la première fois, lui déclarer mon admiration :

– Je ne vous ai jamais avoué que je vénérais vos livres.

– Moi, je ne vous ai jamais dit que je vous aimais…

C’est toujours sur l’essentiel que les mots nous effraient.

-Ce soir, vous avez peur?

-Vieillir, c’est apprendre à offrir. Pas à mourir. Alors je n’ai pas peur ».

  

Voila. Ce n’est pas très long, mais ils me traversent ces mots, entre ceux trops ou mals dits et ceux de l’absence aussi, par leur silence.

« Les novices » (2006) au Livre de Poche N°30865 – 7€.
 
 « Je voudrais tant revenir » (2007), Editions Points – N° P1845 – 8€.

  

Billet dédié à Anaïs et Sophie.

Publicités

22 réflexions sur “A few words from Yves Simon – Les novices / Je voudrais tant revenir

  1. faut que je prenne le temps de lire tout çà…..je me contenterai…pour l’instant d’admirer ces magnifiques photos !!! 😉

    tu portes très bien le col roulé …si, si j’insiste !! 😉
    bises l’ami

    • Tu as raison d’insister, car moi j’ai mal à y croire. C’est vrai que ce sont deux belles photos – je les aime bcp pour ce qu’elles représentent et l’amitié sans chichis que nous av(i)ons.

  2. ben je connais surtout les zik de lui (c’est lui hein!)
    pour les books ,j’suis sur tout analphabete ..hé..hé……..
    tu me présente t’es copines là ,non parce que moi j’aime bien hein ! 🙂

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s