Confessioni di un Malandrino (Essenin/Branduardi)

13

27 avril 2011 par L'Ornitho

Bon, un peu en coup de vent, peut-être en rappel (zouuuuu), un peu de poésie dans ce monde de brutes…

A moitié par hasard, aussi : retour à Paris pour le second tour de sélection au Conservatoire National de Paris. « Nous » étions 1200, il en reste quelques 150.

Reste 2 scènes à passer pour Sophie (je ne suis « que » réplique), Schiller pour ce jeudi 28 ; Noëlle Renaude pour ce vendredi 29. Si tout se passe bien (pourquoi non!?), restera le troisième tour… On a bossé grave, donc…

Paris scolaire aussi, puisque mes petites camarades de classe seront aussi à Paris pour des visites pédagogiques vendredi (humpf).  Quai d’Orsay et Grand Palais au programme… Parfait pour des adieux … parisiens, vu que pour moi, ca se termine.

Et un Paris sans pognon aussi… pour cette fois…

Donc tout est réuni pour en revenir à ce grand poète Essenin, et son « Confession d’un Malandrin » repris par Angelo Branduardi, alors tout jeune en 1972 – morceau qu’il reprendra en 1976, et qui sera un succès ; un très beau morceau, mais dont je préfère la version 1972, plus sincère et singulière dans sa nudité originelle.

Me sents proche d’une confession cette semaine ;o))

Ajoutons, par ailleurs que Branduardi vient juste de sortir un nouvel album :  Cosi E’ Se Mi Pare

Branduardi : http://www.angelobranduardi.it/fra/artista.htm

Essenin :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Sergue%C3%AF_Ess%C3%A9n 

Images tirées du téléfilm « Essenin » de Igor Zaytsev, 2005.

Advertisements

13 réflexions sur “Confessioni di un Malandrino (Essenin/Branduardi)

  1. Et je ne vous oublie pas ; aurai de la lecture ce soir, ou à mon retour ;o)

  2. ***SylB*** dit :

    ohlala mais c’est pire que la Star ‘ AC !!! 😉

    bises l’ami

  3. Et comme toujours chez les russes, ce merveilleux mélange, pour citer Tcheckov, où l’on ne rit jamais autant que dans les larmes, et inversément.

    Comment cette génération à laquelle appartiennent Essenin, Maïakovski (et tant d’autres) pouvait-elle faire autrement que d’entrer en révolution… par enthousiasme et comme dans un élan poétique?

  4. ẄWẄ dit :

    Angelo a bercé mes années lycée quand j’apprenais l’italien.
    On croise les doigts pour Sophie bien sûr. Profitez du beau temps, te fais un coucou de ma verte Normandie tout aussi ensoleillée 🙂

  5. nadouche186 dit :

    Coucou
    Oh je l’adore, il est pas très connu, mai sil m’a marqué et je connais
    pratiquement toutes ses chansons que mes enfants aiment beaucoup aussi,
    comme QUOI,
    Te voilà sur Paris ces jours -ci, bon moins chaud pour les ballades,
    donc petite laine mêmE;
    Je croise les doigts pour Sophie, 😉 – bisous Pat

  6. nadouche186 dit :


    je sais pas is c’est le bon lien un coup oui ou non – tu effaceras

  7. tetinenoire dit :

    Ouais ouais ! On les connait ceux là !
    Malandrin et Vilebrequin ! Deux voyoux vous dis je !
    Il y a également les compères Loriot !
    Plus sérieusement dit….. j’aime beaucoup la zique de Branduardi.
    Bonne chance à Paris.

  8. Lynette dit :

    Bon Premier Mai
    Plein de Bonheur
    Et Bien Amicalement

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :