« Chacun interprète a sa manière la musique des cieux », TFA fiction Inraci Jonathan Alric (05/2010).

 Petit travail effectué en mai 2010, et que je viens enfin de voir (début de semaine).

 

Un projet que j’ai aussi bien aimé, mon premier dans le « cadre » INRACI, en 2010. Projet qui a nécessité une longue discussion avec le réalisateur, afin de bien cerner ce que l’on veut raconter, ce que l’on raconte, à travers ce travail.
Il fallait que ce soit clair qu’il n’y ait pas de malentendus : je ne souhaitais pas interpréter une « apologie » du racisme, de quelque forme soit-elle. J’étais assez inquiet je l’avoue ; je le suis moins maintenant. C’est important, en tant qu’acteur, de réfléchir à « la chose qu’on joue, que l’on raconte.
Et les tournages, toujours sous le signe de la bonne humeur (je suis gentil lol!)
Réalisation : Jonathan Alric
Assistante réa : Noémie Gast
Images (c) 2011 : Noémie Gast, que je remercie pour l’envoi des documents.
Publicités

28 réflexions sur “« Chacun interprète a sa manière la musique des cieux », TFA fiction Inraci Jonathan Alric (05/2010).

  1. Sujet bien cerné. Un monsieur mal poli et un muet allumé…
    Toujours les mêmes sous-bois, ce n’est pas là que tu avais « chassé » ?

    • En fait je suis une grosse bête mal polie, plutôt rustre, qui vit dans un sous-bois.

      Le problème c’est que la nuit y a pas de lumière sinon je jouerais les loup-garou mais j’ai peur dans le noir… héhé… Quand ils ont besoin de moi, ils jettent un paquet de viande odorante (du boeuf, un chevreuil, une jeune fille nue – je digère mal le coton, des rognons de mamouth,de la cervelle de yéti ou des oreilles de cyclope- l’oeil c’est dégueu), et j’apparais tendre comme un agneloup…

      Donc oui j’y chasse, et j’y tourne à l’occasion, dans ce sous bois (naénanère)

        • Voire même Duden de la mer en hommage à tous tes commentaires sur mon billet 🙂
          D’ailleurs, faudrait que je songe à en faire un nouveau, ça patauge là…

          • Je vois que tu as abandonné tes duden de lait au profit d’une mâchoire plus… moins… tendre…

            Précisons qu’un loup garou, en ai déjà joué un, au théâtre (Le Loup Garou, de Roger Vitrac), mais un gentil, une victime des femmes… Pour ne pas me transformer en vieille peau de bique (au sens propre de la métamorphose), je devais me « taper » une bonne femme différente chaque nuit (tu parles d’un challenge, voire d’une malédiction) ; ce qui fait que je me retrouvai en maison de soins (un asile en somme) où le malheur faisait que je retombais sur mes ex-femmes (7!). Cette pièce étant une revisite du « Don Juan » bien entendu … quand au commandeur, et au dîner de pierre, je les trimballais dans une lourde valise (autre malédiction, plus concrète), que j’essayais de revendre, ayant brisé le commandeur à coups de marteau… Une sacrée pièce de Vitrac, auteur surréaliste des années 30/40. Du sur mesure paraît-il (ouais je demande à voir!).

  2. Le genre de revisite que j’aime bien, non sens, absurde, humour dont s’habillent nos rêves parfois.
    Bon là je te l’accorde, plutôt cauchemardesque, surtout que si je compte bien, tu ne tiens que 7 nuits!

    • Je fuis à la fin, les plus « obsédés » n’étant pas ceux qu’on croit (et le docteur des « Belles-Feuilles », le nom de l’asile, n’est pas le moins malade mais dans un genre un peu différent…).

      7 nuits, mais par semaine :O)))

      • Je ne voudrais pas pinailler, mais 7 femmes ça fait 7 nuits, on en a perdu en route ?
        Heureusement, c’est encore loin des « mille e tre » de Don Giovanni… et seulement en Espagne!!

          • Mille e tre! Cet homme est un Saint je dis…

            C’est la faiblesse les femmes, ce saint… leur (é)talon d’Achille…

            Un p’tit temps que je suis plus allé à l’opéra didju’ (depuis que j’y bosse plus en fait, que je suis fâché avec Anaïs… qui ne fait pas partie de mes nuits, non plus!)

  3. Coucou
    bon j’ai pas tout suivi le fil de la conversation
    mais une chose est sur je comprends que tu prendrais pas n’importe quel rôle
    et ça c’est bien 😉
    bonne semaine Pat et bonnes vacances au cas ou !

    • Helloooo!!

      Ca c’est sûr, je refuse même de bosser dans la pub c’est dire…

      Merci et toute bonne semaine à toi aussi… pour les vacances… ca va pas le faire, ou du moins pas tout de suite.

      Sinon, toutes belles vacances à toi! Bise

  4. J’aimerais bien aller à l’Opéra de Paris ou à La Scalla, quitte à faire que ce ne soit pas pour rien! Et un petit Puccini me plairait bien… 😉

    • Sinon à Bruxelles, il ya le très bel opéra de la Monnaie… de toute façon, du point vue musical c’est tjs; ou du moins très souvent, superbe. La Scala… mama mia… ai une préférence pour les vocalises teutones (Wagner, ¨… ), et il y a de superbes opéra Baroques aussi!

      Vivement que j’y retourne, mais parfois faut réserver quasi 2 saisons à l’avance…

  5. Pingback: « L’envol de l’Anachorète , le film. « L'Ornithorynque – restons subversifs (na!).

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s