De glotte et d’anus … vie d’artiste, c’est pas cher payé.

32

1 octobre 2011 par L'Ornitho

Surtout s’il est spécialisé.

Car « artiste », « comédien », « acteur » est un travail spécialisé. N’est pas « artiste » qui veut, n’en déplaise aux nombrileux du cortex (« Tout le monde est artiste » – mon cul oui… on y reviendra).

Je suis un professionnel, pas un amateur du dimanche.

Un travail pour lequel j’ai suivi et financé 6 années d’études, qui oblige à de constantes remises en question et demande de se former en continu – et les stages sont chers si on veut qu’ils soient de qualité. Et je parle pas des coûts indirects pour les castings (CV en ligne, transports, impressions, recherche documentaire, …).

Bref, ras-le-bol des demandes non rémunérées ou « (partiellement) défrayées ».

S’il m’arrive d’accepter des projets MOINS rémunérateurs (pas gratos!!!), c’est que le projet est porteur, ou que l’intérêt pédagogique me parle – j’aime la pédagogie (cf projets écoles INSAS, INRACI, IAD) , avec des personnes motivées et qui n’ont réellement pas des budgets illimités.

Ou que j’y ai, dans le projet, une responsabilité artistique.

Et je dis : « A quand un prix « Biaffra » pour récompenser les projets « tellementgéniaux-innovateurs-humains-plus-chouette-équipe-du-monde-et-des-environs-pazunballe-c’est-génial-on-s’amusera-bien ».

Qui plus est, il faut en plus l’offrir (sic) avec le sourire…

Spirit of Ecstasy

Moralité : Si t’as pas les moyens de rouler en Rolls, achète une Lada d’occasion! Et aussi, tiens toi le pour dit, cher génie du non-paiement,  je suis le « Spirit of Ecstasy » de la calandre… ça s’entretient et c’est pas le derche de la crémière.

Et pour parler clair et cru, employeur potentiel : 

Si tu veux me voir la glotte, te sent pas obligé de me passer par l’anus.

Advertisements

32 réflexions sur “De glotte et d’anus … vie d’artiste, c’est pas cher payé.

  1. leodamgan dit :

    Excuse moi, mais je n’étais pas vraiment au courant de ta profession. Je ne sais pas pourquoi, je t’imaginais dans l’enseignement ou l’encadrement de jeunes (n’importe quoi? Quoi que… Tu nous parles de pédagogie ici…).
    De toute façon, sur le fond, je suis entièrement d’accord avec toi : il est foncièrement injuste de faire travailler des gens pour rien, ou alors il faut trouver une BONNE justification de l’esclavage.
    Ta vie n’a pas l’air simple…

    • En fait je suis metteur en scène de formation, mais je bosse aussi quand c’est possible tant comme comédien de théâtre que comme acteur en cinéma (court et long métrage).

      Une partie de l’été je bosse avec des enfants placés en Institut Medico Pédagogique (handicaps mentaux divers).

      Et depuis septembre l’an dernier j’ai repris des études pour être instituteur ; année où j’ai échoué l’an dernier ; mais que je reprends cette année. Je me destine aux enfants de l’enseignement spécial (handicapés)

      Pour le reste, du point de vue pédagogiqque je fais des anims théâtre dans les classes (en « art d’expression ») ou bien encore des animations UNICEF en école priimaire avec les enfants – que je reprends cette année (+ de 50 anims bénévoles en 3 ans).

      Et je travaille aussi quand on m’appelle pour des projets, comme comédien, pour des étudiants en cinéma de différentes écoles.

      Pas simple hein ;o) – mais c’est ce que j’aime!

      En Belgique instituteur est un métier en pénurie, ce qui explique que j’ai repris à 45 ans des études de plein exercice le jour, avec la bénédiction (sic) l’an dernier de Organisme National de l’Emploi (Onem), sous forme de dispense – pour cette année c’est pas encore gagner, la dispense… on verra, en attendant je vais aux cours.

  2. ẄWẄ dit :

    Si ça continue comme ça, l’homme des cavernes va sortir de sa glotte et taper sur tout ce qui bouge et ne paie pas (de mine)!

  3. juliette2410 dit :

    Bravo l’artiste 🙂

  4. juliette2410 dit :

    j’adore la fin très poétique
    bonne soirée

  5. juliette2410 dit :

    mon mari est bassiste dans un groupe de rock et guitariste dans un groupe de folk depuis quelques années, et n’arrive pas à gagner sa vie avec …Pourtant ils tournent bien dans la région, mais Ils doivent toujours marchander pour être payés un minimum …
    et oui des entubeurs il y en a !!!

    • Allons! payer des gens pour faire « ce qu’ils aiment », non hein!!!

      C’est bien le problème : « le minimum », qu’il faut réclamer en plus …

      Maintenant j’adopte le système anglo-saxon (que pourtant je n’aime pas!) :

      – 1 : première question : combien?
      – 2 : ensuite, on discute du projet (et plus c’est naze, plus tu réclames) – tout jouer, même le pire, mais en échange d’une rémunéation en accord!

      Jusqu’ici, c’était d’abord le projet, ensuite, parfois, on envisageait le côté financier.

      Les anglais et les américains acceptent de jouer n’importe quelle merde, suffit de mettre le prix! Ca me fait mal mais c’est le principe maintenant …

  6. snake0644 dit :

    Ce n’est certainement pas une sinécure, il y a beaucoup de travail et de remise à niveau. je connaissais le cas de la soeur d’une collègue, danseuse professionnelle (ballet, opéra, etc). IL y a une discipline de fer. Et…ce n’est pas bien payé, sauf peut-être pour une centaine d’acteurs « arrivés ».

  7. snake0644 dit :

    Le seul acteur que je ne peux pas blairer, c’est Francis Huster pour l’avoir vu une fois avec sa cour de lèches-bottes au Théatre du Rond-Point des Champs Elysées. Il était infect.

    • Pour les danseurs … quel travail!!! Et une carrière courte par ailleurs, et au moindre bobo on ne peut plus bosser.

      Le vedettariat : « le mal académique français des grandes maisons », en art en général … et la grosse tête qui va avec (c’est pas parce qu’on est comédien qu’on peut pas être con lol!) ; vieille tradition bourgeoise où l’on met « les acteurs de premier plan » dans la lumière … Quand Lucchini joue Molière, le public va voir Lucchini, pas Molière … c’est un vrai souci, en Allemagne ou en Angleterre les gens vont « voir » Goethe ou Shakespeare avant d’aller voir qui joue (Wagner n’a pas inventé la mise en scène par hasard! Fini ces chanteurs ou chanteuses d’opéra qui, au milieu du troisième acte d’une oeuvre, venait rechanter le prologue, par caprice de diva… finie cette « absence d’éducation ».

  8. zippojp dit :

    pinaise ,c’est extra large maintenant ici !!!! 😉

  9. sylb dit :

    j’auraiiiiiiiiiiiiiii vouluuuuuuuuuuuu être un artisteeeeeeeeeeeeeeee !!!!…………….. tiens bon t’es pas tout seul 😉

    • nadouche186 dit :

      Coucou Sylvie,
      j’ai pas réussi à te mettre un com dans ton ailleurs,
      c’est beau, mais rien compris ou – bisous

    • Ben oui, pas tout seul …

      Ai encore envoyé aujourd’hui un courrier mail circonstancié pour une annonce casting court métrage (pour Cannes!!! Projet ambitieux!!!)… l’ambition s’arrête au salaire, dommage hein …

      Je ne fais plus de cadeau – je transfère chaque annonce désormais aux services d’inspection de l’Onem (Organisme National de l’Emploi) – c’est illégal de ne pas payer une prestation professionnelle…

      Et c’est tjs « Urgent »

      Le beurre et l’Urgent du beurre (sic)…

      Autre annonce type : jeunes étudiants dans une école (de communication) recherche je cite :

      « Dans le cadre de nos études, nous réalisons une vidéo afin de promouvoir la région wallonne pour les investisseurs brésiliens. Pour cela nous recherchons un acteur de 25 à 40 ans, typé latino. La personne doit être charismatique et savoir se jouer à la perfection de la caméra.
      En tant qu’étudiantes, nous réalisons bénévolement ce projet qui nous tient fort à cœur et qui est important pour la réussite de notre parcours scolaire. Il nous sera impossible de rémunérer l\’acteur, par contre la prestation est importante à nos yeux et avoir avec nous un comédien expérimenté s\’avère d\’une grande importance ».

      C’est pour une école alors que l’école nous paie!!! On fournit une prestation… et si l’école n’en a pas les moyens, qu’il le fasse avec des étudiants… ou qu’elle impose les frais de paiements aux étudiants, ou qu’ils se cotisent ou qu’ils organisent des activités pour réunir les fonds!!!

  10. nadouche186 dit :

    Coucou les temps sont durs partout,
    as-tu au moins le RSA, pour compléter en tant qu’intermittent du spectacle, me demandais?
    bzou bzou et courage

    • J’ai mon allocation de chômage (moins les jours où je travaille).

      N’ai pas le « statut d’artiste », hyper compliqué en Belgique … un vrai parcours du combattant… un de plus …

  11. marlaguette dit :

    T’as pas une photo de l’Ornitho…en colère !

  12. Et bien entendu, en plus on vous demande de « renoncer à vos droits à l’image » – pour ca on vous fait signer un contrat …

  13. zippojp dit :


    je vois des liens partout ! ça marche pas chez toi ,ou quoi ^^

    • zippojp dit :

      ah ben zippé ,ça marche ..hé..hé……..l’autre c’est pas moi sur la video ,encore une zinzin du net!!
      hou houuuuuuuuuuu ..haaaaaaa..haaaaaaaaaaa …haaaa…….. 😉

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :