« This is where I came in » … Bee Gees.

15

16 octobre 2011 par L'Ornitho

On a tous ses petites faiblesses, des choses qu’on a parfois « honte » d’aimer… En musique c’est les Bee Gees.

J’devrais pas mais je suis tombé dedans au tout début de l’adolescence… Et puis il y a d’excellentes choses derrière cette guimauve australienne… Un groupe dont la carrière à démarré en 1958 … et a pris fin en 2003 à la mort de Maurice Gibb. Mon préféré reste Robin🙂

Premier succès en 1966, avec le single « Spicks & Specks » … une tuerie (en tout cas j’en suis sérieusement blessé …), et le dernier en 2001 avec l’excellent « This is where I came in ».

Les débuts : « Spicks & Specks » (1966) ; version assez « pourrie » qui existait dans une meilleure version … supprimée…

Le dernier hit : « This is where I came in » (2001), qui retrace du point de vue du groupe leur parcours musical!

10 ans sans les Bee-Gees, suis inconsolable … même si – ca me fait peur, on prête à Spielberg de consacrer un film au groupe …

3985027,aIGsRyyGWgStZXM8KXNFZtwW6AOkVeXTPIGxO5woPu9YQkfucX_Bf9LIirBGLfOGWhKMw_OUhUtlDdGRWW3BLA==

Billet rigolo « Les mercredi du Spleen et Other love songs », consacré à mon … adolescence et aux Bee-Gees :

https://capitainecourageux.wordpress.com/2008/10/31/les-mercredi-du-spleen-other-love-songs-spicks-specks-bee-gees-1967/

Ajoutons que les Bee Gees avaient un sacré sens de l’humour – vraiment (et le seul groupe ayant chanté du disco qui aie un sens de l’auto-dérision ; making of du clip « This is where I came in » , avec toujours vivant Maurice Gibb (le guitariste barbu!) :

Envie d’adolescence perdue tonight…

15 réflexions sur “« This is where I came in » … Bee Gees.

  1. Des albums plutôt « pas bon », mais de merveilleux faiseurs de pop-songs …

    Il existe un très beau reportage télé sur ce groupe qui a traversé 5 décennies de musique.

  2. Brigitte H.B. dit :

    J’ai une petite faiblesse ( honteuse ?) pour certains trucs disco dont les Bee Gees…..une periode plutot chaude de ma vie post-ado :;): ………………..
    Bon lundi, etc…..

  3. juliette dit :

    les gouts et la musique , tu sais, mais y a pas de honte à aimer les Bee Gees , bouhhhh ! les cornes !
    je rigole🙂
    moi je me suis découvert un amour tardif pour the Moody blues, excellents

  4. leodamgan dit :

    Non, tu n’es pas le seul à avoir eu des amours inavouables pour certains groupes musicaux dans ta prime jeunesse! Tu as bien fait de faire ton coming-out!
    Hi hi…

  5. snake0644 dit :

    Madame Snake connaît mieux les Bee Gees que moi. Il faut dire que mon cas est grave : je déteste les Beattles.

  6. juliette dit :

    Merci pour ton bon anniversaire !🙂

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :