L’enfant extraordinaire – les journées rencontres « Extra Kids »

… Ou quand l’enseignement spécialisé (enfants des IMP – Institut Médico Pédagogique) rencontre l’enseignement « ordinaire » (enfants des écoles primaires).

C’est ce à quoi j’ai le plaisir et le bonheur immense de travailler, pour la première fois, cette année. Le projet « Extra Kids » en est à sa cinquième édition. Je ne suis bien sûr pas seul, loin de là – j’apporte un soutien au projet disons particulier (et sympa! mais quoi… haha surprise!), quelques 2 jours/semaine environ.

« L’Enfant Extraordinaire », c’est ici l’enfant avec handicap!

Voici le résumé comme présenté sur le site de l’opération (entre autres activités!) :

« Lancées en 2009 par la Province de Hainaut (Direction générale des Affaires sociales et Département de la Politique de la Personne handicapée) et l’asbl « Vers la Vie », « Les Rencontres Extra Kids » sont basées, comme leur nom l’indique, sur des rencontres ludiques et éducatives, entre des enfants issus de l’enseignement fondamental spécialisé et ordinaire.
Le principe pour les Extra Kids est de se voir le temps d’une matinée, d’un après-midi ou même toute une journée, et ce à plusieurs reprises, autour d’activités ludiques, sportives, culturelles ou créatives pensées pour être accessibles à tous. En collaboration avec les professeurs, directions et éducateurs, un planning de rendez-vous est élaboré de janvier à mai et les enfants se retrouvent dans les établissements participants, en alternance chez les uns et chez les autres, ou dans un lieu hors des murs de l’école si l’activité programmée le nécessite (escalade, équitation,…). L’objectif est la démystification du handicap auprès du public ordinaire, afin de favoriser l’intégration et l’inclusion des personnes extraordinaires dans la société. Les organisateurs mettent donc ici en place une initiative qui permette d’atteindre ce but dès le plus jeune âge et il est désormais évident, après 2 expériences qui ont connu un grand succès, que cette méthode est efficace et porte ses fruits auprès des petits.

Le déroulement des rencontres permet aux enfants de se familiariser les uns aux autres, de se découvrir et d’apprendre à se comprendre en s’amusant de manière constructive et donc, aussi, à vivre ensemble.

Après un démarrage en douceur et la participation de quatre écoles au lancement de la 1ere édition, ils sont 860 enfants et 14 écoles à participer au projet en 2011. » (extrait)

Petite vidéo reportage sur l’événement de clôture de 2011, en tenant compte que des actions individualisées sont menées de janvier à mai, sur les différents sites d’enseignement. Cette année, la grande rencontre se déroulera les 11 et 12 mai.

Toutes les infos ici :

 http://www.hainaut.be/social/enfance/template/template.asp?page=extra_kids&navcont=12,0,0&branch=3

Voila, je travaille au sein d’une équipe dynamique (coordinateurs, animateurs, enseignants, stagiaires,…) compétente et qui défend ce projet au service des enfants avec passion et bonne humeur.

Alors! Quelle est ma place là dedans? …

Héhé, je suis Maurice, l’extra-terrestre, un grand gosse, et si je porte sans aucun doute le costume le plus ridicule qu’il m’ait été donné de porter, j’ai humainement beaucoup de plaisir à être parmi les enfants et l’équipe …

Mon rôle : être un facilitateur entre les enfants, anticiper sur les craintes, veiller à ce que chaque enfants (entre 20 et 30 par animations, d’âges et de handicap différents) soit intégré et que les groupes se mélangent, et surtout – pour moi – les amuser, faire en sorte qu’ils comprennent aussi qu’on est pas « en classe » (mais pas complètement en récré non plus!) et je dois dire que nous nous entendons et amusons bien ensemble (je participe aux activités en grand maladroit ou fier à bras). Maurice à plein de copains.

522390_10150830697454169_322080038_n

Ah oui … j’allais oublier : je viens de la planète Zorglub, j’ai 142.000 ans et je suis en 17è année à l’école (sur 35!) …

Il y avait Buzz L’éclair, je le surpasse : je suis « Maurice la Foudre »!. Évidemment aucun enfant (ou presque) n’y croit … et c’est très exactement pour cela que cela marche et qu’on s’amuse … et apprend … et que je défends bec et ongle et avec humour mon statut d’extraterrestre …

La phrase de la semaine, d’un gamin d’IMP : « Maurice, tu vas me manquer » … comment voulez-vous que je n’aime pas cette activité!?

Les gosses sont tous extraordinaires, les difficultés et bien, elles viennent du regard des adultes …

Pas de photos pour des raisons de confidentialité et d’autorisation (à suivre!)

Publicités

14 réflexions sur “L’enfant extraordinaire – les journées rencontres « Extra Kids »

  1. L’école que l’on voit dans la vidéo, où se déroulent les activités, est celle où j’étais encore étudiant instituteur fin novembre (Haute Ecole Condorcet Fharleroi)… vu les tournages et autres activités, j’ai mis un terme à ses études (abandonner mes petites camarades de classe a été – et reste -une réelle douleur!!).

    Et parfois, en classe avec les Extra Kids, j’ai un peu la nostalgie de ces études, même si je me suis toujours vu dans une école spécialisée, et pas dans la même école tout le temps (sauter d’un lieu à l’autre plutôt que d’avoir « ma classe »), et très certainement avec les enfants en difficulté (remédiation, enfants primo-arrivants – issus de l’immigration récente, handicap social, physique ou mental). Il arrive même que m’effleure l’expression « pas pour les gosses de riche … » mais ça me passe – un gamin c’est un gamin (néanmoins JAMAIS je ne travaillerai pour le privé, même bien payé!)

    Y’a pas que le ciné et le théâtre dans la vie, il y a aussi le travail avec les gosses … et les activités artistiques, c’est peut-être le bon mode!!! L’équilibre?

  2. Un extraterrestre qui a du coeur, ça nous change des affreux petits gris « dépourvus de cheveux, avec quatre doigts ». L’imaginaire de ces enfants sera toute leur vie rempli d’une petite lumière.

  3. Moi j’ai mes petits vieux alzeimer, ils me prennent chaque fois pour un personnage différent. Ce soir j’étais un commerçant en visite (c’est la première fois) 🙂

    • C’est vrai que l’imaginaire est bridé (bradé!) par la « nécessité commerciale » du plus grand nombre et du tout-venant…

      Alzeimer, terrifiant … il faut être solide pour faire face, mais avec de l’humanité, de l’attention et de l’autodérision on peut réduire le mal ; de part et d’autre. Bon courage!

  4. On sent l’attention des enfants, à comprendre et à vivre les côtés ordinaires et extraordinaires, super témoignage,
    Merci Terrestre Extra…..

  5. Tu aurais dû mettre des gants de caoutchouc verts pour aller avec ton beau visage coeur de laitue… Comment veux-tu être crédible auprès des enfants ordinaires ou extraordinaires? 😉

    • Ouais! Déjà qu’avec mon bonnet de piscine ça chauffe, alors les gants 6 heures durant au minimum grrrhhh non!!!

      D’autant que le reste du costume n’est pas très chaud, pour ne pas dire vachement froid!!! vivement un sous pulle complémentaire (ce qui m’évitera aussi de me maquiller le cou!)

      Crédible … heu … ça serait dommage 😉

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s