« Red Nose of Sorrow » – le film – yeah, en HD.

67

16 mars 2012 par L'Ornitho

Hello!

Tapez un oeil, aimez-le, … détestez le, … mais soyez indulgents pour un premier film dans une absence totale de moyens techniques et financiers, compensée par un maximum de créativité et beaucoup d’envie.

425303_381491511880811_1329920489_nUn projet pour lequel tout le monde a bossé dur et avec passion, sans compter.

Je crois qu’il mérite qu’on lui prête toute la bonne attention souhaitée.

Et mon « tout premier » 1er rôle, au cinéma, dont je suis assez fier – oui!

Bise!

Advertisements

67 réflexions sur “« Red Nose of Sorrow » – le film – yeah, en HD.

  1. Maintenant, espèrer qu’il soit accueilli dans les festivals, et apprécié! C’est tout le mal qu’on peut nous souhaiter.

    Dans quelques semaines, le second opus de It’s Not Funny Production : « Grannie », film fantastique « d’horreur ».

  2. marlaguette dit :

    ggrrr… va falloir que je revienne ce soir… pas de carte son sur l’ordi du boulot… Ca m’énerrrrvvvvvveeeee !
    Comment chasser ma frustration hein ?

  3. Je viens de me faire la « WordPress Nightmare » la plus terrible, ai failli, suite à une mauvaise manip’ (en voulant vider la corbeille) virer l’ensemble du contenu du blog …. aaargh… ils demandent pas de « confirmation de suppression » … gros stress, ai arraché le câble de connection … ouf, c’est tjs là, à 1ere vue!

  4. tetinenoire dit :

    Merci de cet envoi mon cher Ornithopoulos…. je visionnerai plus tard….; là, c’est chaud, c’est prêt et je vais manger : Fenouil au colin d’Alaska ( c’est mieux le colin d’Alaska que le colin de Steenokkerzel…; j’ai pas confiance au canal de Willebroek !!!) avec la sauce curé…. heu i non, la sauce curry !!!! plus patates etc….
    j’te dirai couac plus tard…. ciaoooo …..le soleil chante et les oiseaux brillent !

  5. marlaguette dit :

    Ca y est ! J’ai vu ! Et maintenant suis en retard … Sifloter une pitite bière pour faire passer la mélancolie… C’est triste ton truc ! Mais bon…
    T’es bôôôooo !
    Je peux dire un truc ? La fin est juste un peu culcul la praline… mais ça c’est le scénario. Mais j’aime bien les jeux de noir et blanc et hop la couleur qui apparait…et le côté « vignetage » quand il se souvient…
    Y a à prendre et à laisser… Mais franchement c’est pas simple de jouer et tout et tout…
    Alors un gros bravo à vous !
    Des bisous… parce que là faut que j’y aille… J’vais vraiment être très en retard ! 🙂 🙂 🙂

  6. snake0644 dit :

    Les deux parties ont un peu de mal à s’articuler, à partir du moment où la mère s’enfuit et où notre clown se fait écraser. La première partie est très réaliste. (J’ai fait cela, sans faire le clown). Et c’est celle-là qui vous brise le coeur. Salaud d’Ornithorynque, faut réparer maintenant.
    La deuxième, j’ai bien compris (heureusement !), mais j’ai eu a du mal à adhérer à l’histoire aussi bien que dans la première partie. D’autant que la petite fille devenue grande, a un visage (naturel) un peu dur. (J’espère quelle ne lira pas cela..)
    Beau jeu d’expressions pour le clown, alors que le maquillage laisse des options limitées. De toutes façons, beau travail de toute l’équipe.

    • Salau’rrnithorynque alors … j’essaie de déchiffrer le mystère … j’espère que cela ne heurte personne, cela ne serait que pur accident.

      Disons que l’articulation est de celle qu’on peut retrouver dans certains contes, où la « magie » vient contrebalancer le réel (cf le petit poucet, qui est celui qui me vient le plus directement à l’esprit … suis plus sceptique sur « l’accident » et l’effet sang, le bruit du train aurait pu suffire, peut-être!

      Nancy, qui joue la fille devenue grande, est espagnole, cela doit jouer – elle est typée ibérique en tout cas … son frère est le réalisateur et je m’abstiendrai d’autres commentaires 😉 , si ce n’est que ça lui va bien, ce côté « dur ».

      Merci pour l’équipe! Pour le clown, et le cinéma en général, je suis adepte de la simplicité dans le jeu … laisser la caméra prendre ce qu’elle veut!

      • snake0644 dit :

        Ce n’est pas une critique technique que j’ai fait, c’est un ressenti purement personnel. Je pense qu’il y aura bien d’autres avis et remarques qui vous permettront d’avoir un ressenti.

        • Non mais c’est nickel, c’est important d’avoir des retours, c’est génial!!! C’est un premier film pour l’équipe, c’est important de voir ce que cela suscite chez les « spectateurs » :). Que le commentaire soit ressenti et/ou technique, peu importe, l’essentiel est que cela permet de réfléchir , la question des articulations du récit c’est hyper important!!! c’est le ressenti de la trame narrative!. Donc merci, pour chaque commentaire!

          Les commentaires que j’ajoute ne sont là que pour un éclairage complémentaire, pas pour « justifier » (c’est moi qui dit ça!)tel ou tel choix, ils sont assumés je pense par la réalisation!

      • Le bruit du train … hmm je dis des conneries, c’est du muet.

        L’image du train!

  7. angelenemus dit :

    ben moi ça m’a quand même bouleversée

    • Merci, je prends ça comme un « compliment » – et l’équipe de même j’en suis sûr ; si cen’est pas pour « toucher les gens » (pas au sens larmoyant bien entendu, ou « chasseurs de larmes ») et raconter des histoires qui bouleversent, font réagir, aimer ou détester… à quoi bon raconter ces histoires!

      Le spectateur à cette inteligence singulière sur lequel la réalisation n’a pas prise : l’inteligence du coeur – la seule arme en notre possession est la sincérité, pleine et entière … et l’envie, bien entendu, de raconter, de partager cette fable!!

  8. helsinkilives dit :

    Bouleversant! Et sombre, d’une tres bonne facon (mais vue les choses que j’écris, c’est peut-etre pas étonnant). J’étais investi dasn tous les parties. En faite (comme je n’arrive pas a penser en francais), all the parts were easy to follow, equally strong in the mood they convey, from sadness and « smiling through your tears » to trying to cheer someone up who needs it much more, to (seeming) horror and that sense of duty or just wanting to do that one, final, last good deed. And the clown’s expressions and mannerisms adding to that in a very subtle manner, making it even stronger.

    Merci! Et bravo a tout le monde.

    • Merci Juliette – ça fera plaisir à tout le monde… et à moi, le clown, en premier (après tout hein!).

      You’re welcome, et promis, rendez-vous cette année à Helsinki – je DOIS!!!

      Bientôt le second film de la même équipe … film fantastique d’horreur! J’y joue la Mort.

      Sans oublier le film de Kenny « Paul Poule » Ozier-Lafontaine, où Samaël… s’avance… je vois les premiers montages demain – yeah!

  9. zippojp dit :

    Elle est passée où l’autre avec sa fille dans les bras ! que je lui coupe la tête :o).
    Et bien je dit que pour un premier « long metrage » si on peut dire comme ça,il y a forcement de l’amélioration par rapport a ce que tu a pu nous montrer auparavant.j’aime bien les effets spéciaux ,et surtout la vue d’en bas du clowns dans l’escalier…bref,t’es un vrai artiste ,et ton equipe est formidable apparement . 😉

  10. zippojp dit :

    apparemment !shit ! 😉

    • J’aime bien aussi l’image dans l’escalier JP 🙂 – y a même une prise où c’est d’abord la tête de l’ours qui passe premier la rembarde, puis le clown, c’était … trop drôle, et ce n’est pas une comédie… mais c’est un de mes plans préférés.

      Sinon, c’est encore un court métrage.

      Je confirme ils sont formidables, avec mention spéciale pour ma maquilleuse – un gros boulot … et une apparition, comme infirmière … 1ere fois que je joue avec ma maquilleuse lol!

  11. tetinenoire dit :

    En fait, je n’ai pas bien compris l’histoire……. Mais tu incarnes très bien ton personnage, …
    un peu inquiétant quand même.
    Une sorte de clown-zombie …. le sourire douloureux de ce clown qui hante.
    félicitation pour ton jeu et également pour le reste de l’équipe.

  12. leodamgan dit :

    Je ne sais pas parler savamment de techniques de cinéma, je ne suis qu’une spectatrice, mais c’est émouvant et original. Je préfère la première partie qui pourrait presque se suffire à elle-même même en finissant sur un grand choc… La deuxième est si différente. Enfin, bravo!
    Je suis fière de connaitre quelqu’un comme toi.

  13. Brigitte H.B. dit :

    Le clown noir et blanc, lent , un peu hésitant, est touchant dans sa clownitude solitaire.
    Tu es vraiment bien dans ce rôle.
    Je préfère la 1ère partie, malgré des longueurs, le noir et blanc bien franc me plaît, et l’histoire qui se termine sous le train
    Après (30 ans après, c’est ça ?) le scénario ne m’a pas emballée.Les apparitions du clown-spectre, le nounours destroy qui retrouve sa splendeur, la fin un peu mélo…Je rejoins le com de Leodamgan : la première partie pourrait se suffire à elle-même, à mon humble avis.

    Mais de toute façon, du vrai boulot accompli par l’équipe,ça c’est sûr !

    • Merci pour l’équipe!

      C’est vrai que j’aime aussi bcp sa « clownitude solitaire ». Le charme du N/B aussi c’est vrai.

      30 ans … perso j’aurais mis 25 ou 20 … Nancy n’est pas si âgée lol! … à la lecture je me suis dit en riant « ils y vont fort » … ils régleront ça entre frère et soeur mdr.

  14. tetinenoire dit :

    Et puis, les premières images du début : le lit défait, les grosses chaussures, les bouteilles qui jonchent le sol…..La lassitude du clown. etc….

  15. tetinenoire dit :

    Les imbéciles heureux qui sont nez quelque part !!!!

  16. ◘ Ẅ ◘ dit :

    ça y est, j’ai trouvé! Il a fallu que je fasse une recherche sur Google, tss… bon, je regarde.

  17. Amaya dit :

    coucou
    belle l’image , captivant , histoire , personnages et tout et tout
    mais
    y a un trop qui me perd

    je ne comprends pas la violence surajoutée à plein de petits endroits ( mais ce n’est que mon avis )

    c’est déjà sombre , on est bien embarqué , on suit , alors pourquoi ? moi être perplexe 🙂 au final si on me dit qu’est ce que tu as vu ?
    je dirais de la violence …mais est-ce le propos ?

    ben je me pose la question 🙂

    • Violence surajoutée.. ??? Heu… je ne vois pas, non!

      Le propos, c’est … juste un conte sur la « gentillesse d’un être humain derrière le masque du clown, qui a tout perdu, mais s’attache à conserver derrière « son nez » toute son humanité!

      Violence??? Pourtant j’adore jouer la « violence psychologique » – j’adore jouer les « pervers mentaux » – mais ici, de violence non, non et non, vraiment vois pas où!?!

  18. Amaya dit :

    désolée , je m’exprime peut être mal
    je vais essayer d’éclairer
    ce qui ( pour moi , je précise ) est violent , ….alors qu’avec l’histoire dés le début j’ai déjà le coeur qui tambourine à fond ( merci à toute l’équipe , le spectateur est dedans 🙂 ) alors imagine !!!!

    Cela peut passer par des images comme :
    le maquillage du visage l’enfant malade – montrer un enfant mort – une mère en fuite ( insupportable ) – un train qu’on a pas le temps de voir arriver ( mort violente on dit ) – une petite giclée de sang – arriver trop tard – un clown zombie – perso je préfère le clown fantôme , bref la vie est parfois d’une violence inouie et heureusement les clowns gentils font tout ce qu’ils peuvent mais cette gentillesse n’arrive pas à passer par dessus tout ça , à faire le poids ; à crever l’écran comme on dit – disproportionné avec la violence
    mais bon , je dis pas la vérité hein 🙂 juste mes perceptions

    • 🙂 ; oui mais sans tous les évènements du film (maquillage, mort, train, …) il n’y a pas de film … Sans ça, raconter quoi?!? … Le monde et la réalité sont violents, nos venons juste avec notre « poésie » (sous forme de conte) au-delà du réel … mais le réel reste présent.

      Sinon, merci pour ton commentaire sur le travail de l’équipe et le coeur qui tambourine 🙂

  19. Amaya dit :

    pour le coeur qui tambourine ya pas de quoi .

    oui « raconter quoi » et comment ?

    maquillage , mort , train …. on peut suggérer , évoquer , approcher ou montrer , voir forcer le trait , tout dépend le propos visé, ou l’effet voulu …bref question d’angle

    bah , c’est bien mon ressenti , alors , c’est un petit film réussi sur la violence de la vie , d’une réalité , ce monde là est en effet bien présent , c’est le moins qu’on puisse dire , félicitations à l’équipe .

    mais pas la gentillesse … et c’est pas une critique , juste un avis perso … si dans l’intention des auteurs , elle devait être aussi présente que le reste alors moi je vais avoir besoin de double dose 🙂 pour rééquilibrer

    bon sinon entre nous la gentillesse , la tendresse , la poésie n’est pas heureusement toujours au délà du réel ; elle peut prendre chair dans la réalité, en faire parti et rayonner comme un soleil ….bon c’est pas que je veux faire la suite , hein … 🙂 mais je le t’accorde c’est plus loin de nous peut être

    merci aux artistes

  20. Amaya dit :

    Oui tu as raison , si ce ne sont que des histoires … mais tu parlais d’un conte sur la “gentillesse d’un être humain derrière le masque du clown »
    Mais c’est de ma faute , je n’aurais pas du parler de gentillesse . 🙂

    D’accord avec toi sur le fond ,c’est juste une question d’équilibre
    ou d’humanité

    • gentillesse d’un être humain derrière le masque du clown contre la brutale réalité du monde. C’est plutôt porteur d’espoir, d’humanité et d’humanisme.

      Voila 🙂

  21. Bonjour à tous,

    tout d’abord je tenais à vous remercier pour toutes ces critiques plus constructives les unes que les autres et qui nous aideront à nous recentrer pour nos projets futurs.

    Pour répondre à notre amie AMAYA, je dirais qu’elle a en partie raison.
    En effet, prendre le partie délibéré de montrer la mort d’un enfant est un acte fort… Fort triste…

    Je peux comprendre que cela fut ressenti comme une violence en ce sens que c’est un drame affiché aux yeux de tous. Mais dans le fond, il n’y a aucune violence: un enfant qui s’éteint des suites d’une maladie est une tragique vérité bien trop souvent présente dans nos vies.

    La mère qui prend la fuite, elle, peut aussi choquer de manière violente. Néanmoins, ne jugeons pas trop vite. Nous avions pour but de montrer ce que le désespoir et la douleur peuvent pousser à faire. Eh oui, l’être humain n’a pas toujours la force de se confronter à la mort d’un proche et préfère parfois fuir. Cette image « violente » montre simplement une réalité trop souvent oubliée: face à une grande et profonde douleur, l’Homme est souvent lâche: Il tente de se préserver par le déni.

    Le clown qui se fait frapper de plein fouet par le train est juste une réalité brutale de l’existence qui nous montre que l’empressement peut parfois nous pousser à oublier la plus élémentaire des prudences.

    La mort de notre clown sert de moteur à sa tendresse. En effet, le but affiché est de laisser planer le doute chez le spectateur. Il pense que ce fantôme vient peut-être se venger, d’où la grande beauté de son geste final qui peut surprendre.

    Ce n’est en soit que l’histoire d’un homme d’une profonde tristesse et d’une grande gentillesse qui ne veut que rendre la vie plus douce à ceux qui, comme lui, vécurent un drame insoutenable.

    Bien à vous tous,

    Salazar Fernández

    • Merci Salazar, c’est cool de répondre – je ne doutais pas un seul instant que l’ensemble des avis t’intéresserais.

      (Salazar étant le réalisteur et scénariste de « Red Nose of Sorrow », que j’ai eu bcp de plaisir à tourner- thanks Mr Fernandez.)

  22. ◘ Ẅ ◘ dit :

    Je veux bien encore servir de public témoin si ça peut faire avancer le schmilblick 🙂

  23. Amaya dit :

    merci beaucoup pour votre message Salazar Fernandez . 🙂

    • Amaya dit :

      oups j’allais oublié …quand je dis que c’ est violent , comme la fuite de la mère et autres , ce n’est en aucun cas un jugement , entendons nous bien , ce n’est pas la mère qui est violente , c’est l’idée de la fuite … c’est un ressenti …surtout si on se met à la place des personnages , enfant comme mère …je suis une spectatrice trés « impliquée » …par exemple , et pour vous dire , je suis incapable de voir un thriller toute seule ( même si j’adore ) …ce qui fait marrer mon gars !!! en gros je ne suis ni dans la salle , ni sur le plateau , ni derrière la caméra mais dans le film …ce qui peut expliquer mon ressenti un peu exarcerbé .
      🙂

  24. oth67 dit :

    Pfffffff, j’ai enfin réussi à prendre du temps pour visionner ta prestation !
    J’ai beaucoup apprécié cette jolie fable sur ce clown triste et son entêtement pour rendre cet ourson en peluche. Bouleversant & attendrissant à la fois !
    J’ai eu un petit peu peur au début car ma référence avec un clown est liée à Stephen KING !
    Heureusement, le tien n’a rien à voir !

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :