Deux trois petites choses qui (se) tournent.

La vie d’artiste (sic et resic et resic transit), parfois ce n’est pas le Gloria Mundi ; néanmoins il faut continuer à bosser, apprendre et progresser.

« Talents d’aujourd’hui » – Emission télé réalité IAD seconde année, pour exercice « direct télé » – Cunégonde et Roméo!!! Réalisation Jerôme Pierrat.

D’humeur généralement conciliante et ayant la fibre pédagogique, j’accepte très régulièrement des travaux pour les différentes écoles de cinéma en Belgique francophone (IAD, INRACI, INSAS et SAE Brussel). Ca paie pas bien, c’est parfois pas intéressant – on a tout de même de bonnes surprises parfois. Et puis, cette année, je me suis surtout fait une collection d’images et de films utiles à mes CV – je passe de moins en moins de castings, c’est un signe que je gagne l’intérêt de quelques un(e)s.

Les travaux de 1ere année, c’est parfois casse-gueule, et je crois qu’il va falloir malgré tout trier les offres – l’expérience indiquant la voie à suivre. Bien entendu, ces étudiants de première deviennent des étudiants qui fourniront à priori des projets plus intéressants lors des « terminales » (TFE, vrais courts métrages de fin d’études, …), et ne nous en cachons pas on fait de très belles rencontres, humaines et/ou artistiques (il suffit de penser à Kenny avec « Tempérance », pour qui j’avais travaillé pour son projet de 1ere – beaucoup me rappellent.

Cette année j’ai même fait des travaux à destination des TFE ou stages d’étudiants instits (animation en classe ; travail de… comédien pour un TFE – jouer le prof « gentil », attentif au travail de ses élèves et ensuite, avec les mêmes gamins, le prof stressant, qui ne valorise pas le travail des gamins).

« Dance with the Devil » student team!

Voici donc un petit travail vidéo, « Dance with the Devil« , réalisé dans le cadre d’un travail 1ere année de l’IAD – ne jamais perdre la dimension pédagogique et la réalité que le but recherché du travail est scolaire, professionnel et pas artistique! L’exercice était intitulé « cadrage et continuité« . Il n’y a pas de son, ce n’est pas l’objet du travail. J’avais un peu peur du résultat mais l’objectif du travail est atteint, je pense, à défaut d’avoir réinventé le jeu et le cinéma.

« Dance with the Devil », par Antoine Urban

La photo du haut sur le billet est une tirée de « Talents d’aujourd’hui« , émission télé-réalité fictive réalisé par Jérôme Pierrat ; où les étudiants (de seconde année) doivent tout réaliser, décors de plateau etc … ensemble. C’est gai, on se retrouve entre jeunes pros diplômés d’écoles (comédiens pros pour la plupart, origine théâtre) … et étudiants (maquilleuse comprise).

Le tueur de Mamies, au lave-vaisselle.

Deux projets plus « casse-gueule », aussi … où je me demande vraiment « ce que je foutais là » – l’annonce casting annonçait un second rôle pour un « court métrage », et un autre rôle phare sur le second. Le tout pour le même étudiant-réalisateur … pas d’équipe, figurants absents, maquillage à l’arrache – en me faisant mal, et sans avoir prévu le minimum de produit de démaquillage, … (pas de photos ici!). J’attendrai de voir le résultat néanmoins avant de trop critiquer, mais je commence à avoir l’expérience et le flair… Bien « gentil » mais … à suivre.

Sinon pour l’actualité plus « fond », 2 clips vont sortir bientôt … mais ça c’est pour bientôt, entre maintenant et fin juin. Un des deux où j’ai accepté le petit rôle pour faire plaisir, on peut dire comme ça, mais avec une toute chouette équipe et projet.

« Mellow Moon » – clip vidéo réalisé par Jonathan Alric, pour le groupe Dub-Music Maÿd Hübb (sortie fin juin 2012) – (c) image : Figgi Augeri.

  Et bien entendu : « L’Ère des poissons« , en théâtre est en route – enfin! J’y travaille en continu maintenant – Yeah (un peu marre du cinéma, trop « facile », peu de challenge pour un comédien, si ce n’est la précision mais c’est un minimum!)

Publicités

11 réflexions sur “Deux trois petites choses qui (se) tournent.

  1. C’est chouette aussi, d’un ou d’une année à l’autre de retrouver les mêmes personnes, voir leur évolution. J’adore travailler sur de « jeunes projets ».

  2. je vais régulièrement « au cinébus »(cinéma itinérant pour une dizaine de villages) c’est tout le contraire des « supermachés » de cinéma genre décavision, gaumont,…avant la projection du film il y a toujours un court métrage, les spectateurs sont toujours étonnés de la longueur du générique sur le nombre de personnes ayant contribué à la création d’un film de quelques minutes(max 10 mn) et on se demande quel temps est nécessaire pour une création

    • Le temps : longtemps en général, parfois plusieurs mois (même souvent bcp plus si on veut qu’il vive dans les « cinébus » ou autres salles) – si on compte la préparation (matériel, scénario, autorisations souvent…) et aussi recherche subventions, …, les castings, le tournage, la post productuion, la promotion et la diffusion ça peut être très long.

      Pour un long métrage, par exemple, il n’est pas rare que le film sorte 1 an après l’avoir tourné, et démarre parfois bien plus tôt encore.
      Déjà en théâtre on compte qu’entre le moment où on pense le projet et le moment où il se joue, il y a en moyenne 18 mois de travail

    • Si seulement ça mettait du beurre dans les épinards … ça chauffe une marmite vide souvent (mais ça tient chaud au corps, on dira … d’autant que j’ai eu froid sur chaque tournage depuis décembre!) …

      Et que penses-tu de la photo que j’ai ajoutée à l’article (reçue aujourd’hui!!) 🙂 ?

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s