« Téléporté n°AZ4-109 » (Le Téléporton) – Cinema.

Je vous avais parlé récemment, dans un précédent billet, des petites choses tournées et dont je me demandais l’intérêt au vu des conditions de tournage!

Voici, réalisé, le petit film réalisé et tourné en une après midi – « Le Téléporton ».

Projet joué pour un étudiant de la SAE Bruxelles, école privée.

mqdefaultScénario, réalisation, cadrage, son : Paul Bourrières.

Interprétation : Alexandre Eloy, Paul Bourrières et Patrick Leonard.

Voili volou ça mange pas de pain … Je m’attendais à un « crash » – on s’en sort pas trop mal en fin de compte.

Pas hyper convaincu par mon jeu – restons critique! A refaire? Avec une vraie équipe alors, au complet. Et puis … quelle sale tête!

Appréciez le générique de la Metr’Ornitho Goldwin 😉

Publicités

19 réflexions sur “« Téléporté n°AZ4-109 » (Le Téléporton) – Cinema.

    • Merci. C’est juste un petit exercice, et techniquement y’a des imperfections (sons, raccords images) – pas d’équipe et ils devait y avoir des figurants qui ne sont jamais venus … Et je connaissais pas mon texte sur le bout des doigts, et ça se sent un poil trop – toujours faire confiance aux situations, avant le texte, c’est plus riche. mais … Stressé par le contexte – je me suis réellement demandé ce que je foutais là. Mon partenaire s’en sort pas mal!

        • C’est bizarre, j’ai l’impression que tu as changé un peu ton commentaire pendant que je publiais le mien… ou alors, j’ai les doigts qui ont été téléportés sans le clavier.

          • Stressé par le contexte de la jambe oubliée dans le téléporton… dis donc, t’as fait pire en ce qui concerne les contextes, horreur, psychopathie et j’en passe.

          • J’étais en train de modifier légèrement le comm’ – correction forme et fond lol; je n’avais pas encore vu ton « futur » commentaire.

            Toujours une téléportation d’avance c’est ça le monde moderne (sic)

            Stressé par l’absence de preneur de son, d’absence de figurants … erreur de téléportation oui.

            Les psychopathes : aucun stress pour jouer ça, que du contraiere … jouissif presque.

  1. J’ai un copain qui a travaillé quelques mois à l’accueil des impôts du 9ème à Paris. C’était exactement comme cela. Quand quelqu’un se présentait devant lui, il indiquait 2 guichets plus loin. Et une fois le client à cet endroit, c’est lui qui venait (histoire d’emmerder le monde). Et personne n’a jamais rien dit. Dieu merci, il est allé assez rapidement dans une banque espagnole où il a fait bien d’autres conneries.

    • Les bureaux de l’Office Natioal de l’Emploi sont pas mal non plus dans le genre (ONem). Des images plein la tête pour jouer ça – plus un peu de mauvaise foi administrative … on pourrait tourner une série de 8 saisons avec 2 épisodes par soir je crois 🙂

      Ils sont omnipotents, ventripotents et ont l’insolence bête de ces personnes qui savent qui ne feront rien de leur vie… par choix personnel, et nous le font savoir, et même sentir voire subir.

      Dans une banque espagnole la question est : peut-on y faire autre chose que des conneries..? Sinon banquier grec ça doit être « fun » (ou « fin »).

  2. Les joies de l’administration, c’est quand même difficile à « crasher ». Serrault dans ce genre de sujet était à la limite du délire.

  3. Qu’est-ce que tu critiques? J’ai trouvé ça pas mal du tout. Sur l’aspect technique, je ne suis pas connaisseuse, mais le thème est plutôt rigolo!

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s