Crooner. L’heure douce avec Robert Palmer.

Feeling « Goody Goody » tonight … Parfait pour un samedi soir tendresse un peu glamour, ou un dimanche paresse en smoking (pas de pantoufles pour le croon’ … oh « what a mess »!!)

Un truc qui manque à ma vie … et dont je rêve à mort : être Crooner!!! Ici, le croon’ façon Robert Palmer. Avec des titres d’Ellington, Donaldson, Woods, … que des grands
A 31’53 » un morceau que je rêve depuis 20 ans d’interpréter  » What a Little Moonlight can do« , que j’adore vraiment beaucoup!!!

Happiness 0:04 You’re So Desirable (Noble) 2:45 Love Me Or Leave Me (Donaldson) 5:47 You’re My Thrill (Gorney) 10:20 Baby, It’s Cold Outside (Loesser) 14:32 Every Kinda People (Fraser) 18:33 It Could Happen To You (Van Heusen) 22:21 (Love Is) The Tender Trap (Van Heusen) 24:50 Between Us 27:21 What a Little Moonlight Can Do (Woods) 31:53 Goody Goody (Malneck) 34:33 Do Nothin’ Till You Hear From Me (Ellington) 37:36 Hard Head (Curtis) 41:21 Ridin’ High (Porter) 44:14 She Makes My Day 46:43

Version splendide de « Baby, it’s cold outside », morceau difficile à interpréter, pour les deux!!! Magnifique.

1992 c’était la sortie de l’album « Ridin’ High », côté 5 * dans Jazz Magazine… une merveille!
Seul « défaut » de l’album qui m’ennuie : la prise de son de la voix séparée de l’orchestration dont on sent terriblement que les 2 lieux n’ont pas du tout la même acoustique. Mais je suis perfectionniste
Publicités

19 réflexions sur “Crooner. L’heure douce avec Robert Palmer.

    • Tout à fait, le problème de ces chanteurs / comédiens (ou inversément comme Reggiani l’était en France) qui doivent effectuer un choix parfois … pour être l’un ou l’autre il faut être « 100% » disponible

      • Reggiani était le genre à vous faire prendre des vessies pour des lanternes. A son sommet dans « Casque d’Or » et au plus bas dans « Touche pas à la femme blanche ». (Un des films les plus consternants que j’ai jamais vu. Je suis parti au milieu, ce que je ne fais jamais. Si, j’avais quitté aussi le Docteur Popaul de Chabrol, au bout d’un quart d’heure, tant c’était d’une épaisse vulgarité avec les femmes en général).

        • « Casque d’Or », une petite merveille du genre ; un grand Reggiani et un magnifique Bussières. Les autres je n’ai pas vu, je serais sans doute resté, par mysoginie lol!.

  1. N’y a t’il pas une règle qu’on peut seulement etre crooner si on a dépassé les 25 ans? Alors, tu peux t’y mettre. 🙂 Et il me semble avoir entendu que Frank Sinatra était plustot médiocre mais qu’il avait une bonne prèsence sur scène. Bienque fat avouer, comme mes parents n’ecoutaient que Sinatra, Piaf et Aznavour, c’est un peu difficile de juger le commentaire, comme je l’aime bien. Mais c’est vrai que crooner, c’a une certaine qualité qui nous manque aujourd’hui. Et Palmer le fait vraiment bien.

  2. Pingback: Robert Palmer (1949-2003), il y a juste 10 ans … | Restons subversifs (Na!)

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s