50 ans de « Love me Do » … et de « Hate me Do », too (Fuck 007!)

Il y a aujourd’hui to juste 50 ans que sortait le premier single des Beatles, 4 garçons qui ont su sentir où allait le vent … « Love me Do » et ses suites allaient conquérir le Monde des ondes radio …

Le même jour, pas loin de là sortait le premier James Bond, série de films qu’au même titre que les Superman, Spyderman et autres niaiseries cinématographiques, j’exècre (et le mot est faible).

C’est plat scénaristiquement, c’est grossier visuellement, c’est mal joué. Belle voiture, pseudo jolies filles (genre plastique en plastoc), d’un prude et d’un niveau d’érotisme qui correspond aux canons islamiques saoudiens (cachez ce sein que je ne saurais voir!), des B.O. musicales lamentables, de jolis comédiens (on peut être bon et jouer de la merde) : bref, du remplissage. Et du point de vue « polar », d’une parfaite insingularité, sans oublier l’humour rampant des dialogues et des situations. Et je crois que ce que je déteste le plus – surtout depuis les 70’s, ce sont les effets spéciaux.

De la merde, et ça fait 50 ans que ça dure…  Pas très rock’n’roll tout ça…

Beatles, 1962

Bref laissez nous juste les Beatles, les « vrais héros de sa Majesté« , qui n’ont plus besoin d’en faire des tonnes pour nous filer la pêche, malgré tout.

Happy Birthday les Beatles! Et dans ton cul James Bond.

Publicités

29 réflexions sur “50 ans de « Love me Do » … et de « Hate me Do », too (Fuck 007!)

  1. Ce que j’aime en cinéma ce ne sont pas les films qui font bouger les foules, mais ceux qui font bouger les idées – et Bond c’est le niveau « zéro » d’un regard sur le monde, de la critique sociale … des films pour ne rien dire, aucun souffle – un regard tourné sur le vide. Même pas l’once d’une ironie joyeusement subversive … petit-bourgeois, quoi!

    Et l’anti soviètisme primaire de certains épisodes, n’est même pas la caricature d’une idée.

    Et vive la Chine maoiste et le KGB, tiens tant qu’on y est. C’est bon de se défouler parfois … quand on aime pas. Et c’est bien de le dire, aussi, parfois.

  2. J’aimais bien les Beatles aussi.
    Quant aux James Bond, il n’y avait que Sean Connery que j’aimais bien là dedans. Les acteurs suivants étaient totalement fades.

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s