French pop yéyé psychédélique (les sixties – épisode 1) – Jacqueline Taïeb

37

28 janvier 2013 par L'Ornitho

Les sixties, côté yéyé et pop psychédélique c’est plein de surprises plus enthousiasmantes et délicieuses les unes que les autres. Actuellement en train de remettre en ordre ma compilation chanson française – histoire de l’emmener sur mon lecteur MP3 (+/- 3000 morceaux, une fois triée), j’ai eu le bonheur de réécouter, redécouvrir quelques perles …

Si il ne fait aucun doute que la plus classe de cette période et la plus simplement belle reste Françoise Hardy ; que la plus mutine et craquante (avant le crash-lifting automobile imposé – sic – par Johnny Halliday à son visage), est Sylvie Vartan, il y en avait une autre assez singulière en son genre – drôle, bourrée de charme et avec un sens rare de l’autodérision : Jacqueline Taïeb, plus psychédélique aussi et certainement loin d’être idiote.

Elle est toujours active aujourd’hui – elle a manifestement bien mené sa barque, côté coulisses, la tête bien vissée sur les épaules.

Commençons par ce bijou absolument magique : 7 heures du matin (qui a été repris par Bentley pour la pub de sa Continental GTC, en 2012!!).

Ensuite, Le morceau La Fac de lettres.

Voila, elle me fait sourire – et même rire, et surtout elle me fout de bonne humeur et me donne la pêche !!! Et si vous me voyez sourire quand je marche, prends le train ou fais mes courses … cherchez pas, je suis plongé dans la French Music des sixties 😉 (ou aussi 30, 40, 50 … !!!).

Un joli bain de fraicheur qui manque à la musique actuelle …

jacqueline-taieb-resize

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacqueline_Ta%C3%AFeb

Lundi prochain, autre rareté, côté messieurs!

Advertisements

37 réflexions sur “French pop yéyé psychédélique (les sixties – épisode 1) – Jacqueline Taïeb

  1. Et les cours – ou plutôt « l’école », ça me manque depuis que j’ai quitté … 1 an déjà 🙂 🙂 🙂

  2. pakita48 dit :

    Effectivement ça donne le sourire, mais je ne me souvenais pas de cette demoiselle…

  3. tetinenoire dit :

    Oui, cette fraicheur et cette désinvolture pleine d’humour, j’adore vraiment !

  4. Aucun souvenir de Jacqueline Taïeb… Il va falloir que je mène l’enquête auprès de mes connaissances pour voir ce qui en ressort. 🙂

  5. snake0644 dit :

    Même Madame Snake ne connaît pas, alors qu’elle connaît à peu près tout en chanteurs.

  6. ◘ẅ◘ dit :

    Je ne connaissais pas, elle est rigolote 🙂

  7. tetinenoire dit :

    La période yéyé, je n’aimais guère. Je trouvais que Sheila avait une tête comme un tuyau de poêle ( je sais, ce n’est pas très gentil) Je trouvais cucul les chansons de Claude Francois, de Dick Rivers, de Johnny ( à part deux ou trois, comme par exemple : le pénitentier) Je préférais les Beatles, les Rolling Stones, Jacques Dutronc,,à la rigueur Antoine, passait encore bien dans mes oreilles. Le chanteur Christophe me semblait gnan gnan. En fait j’adorais Henri Salvador,,qui me faisait crouler de rire….. Les yéyés, ce n’était pas mon truc…. ensuite ce fut les Who, Gratefull Dead ( la plupart des groupes californiens…. mais à présent des années plus tard, je ne sais plus entendre ce genre de musique), Zappa, Led Zeppelin et etc…….

    • Dans les yéyés il y a à boire et à manger … Sheila m’a tjs semblé bête – au point de « s’accoupler » avec Ringo qui lui est un réel abruti (mais si!) … disons que mes préférés dans les yéyés sont les plus psychédéliques ; donc on peut virer Sheila, Claude François, Michel Sardou (je pense à sa chanson les Beatnicks, ou il essaie d’être … beartnick lol! raté!!). Nana Mouskouri s’y est essayée aussi, mais avec sa tronche de bonne-soeur-à-lunettes qu’a jamais vu le loup 😉 – même si j’apprécie sa voix. Dalida, plus j’avance plus j’apprécie

      Mais la pire de toutes reste Mireille Mathieu : bon dieu que c’est mauvais – rien à récupérer (voix, texte, interprétation). En plus elle est d’un moche inégalable, et coiffée comme un casque à pointe (quelle sale tronche!!! … Charme zéro … ben oui!)

  8. LO dit :

    Dans un genre différent,quelques intonations de France Gall à l’époque de « Bébé requin » – je trouve – Ceci dit, je ne la connaissais absolument pas non plus !

  9. Super sympa, merci . BIZ & BUZ

  10. Dominique dit :

    Je sens que nous allons tous rajeunir ! 😀

  11. Dominique dit :

    Mon comm a disparu !!!!!!!!!!

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :