Films animés … quelques merveilles à voir!!!

22

23 août 2013 par L'Ornitho

D’autant qu’elles se doublent d’histoires un peu troubles et bien singulières …

J’aime qu’on me raconte des histoires, y compris en film! Un petit temps déjà que j’avais envie de rédiger un billet sur ces films que j’ai vus et découverts en mars / avril de cette année, qui nous emmènent aussi ailleurs par leur approche graphique et esthétique.

Je préciserai d’emblée que je n’aime pas les esthétiques manga, ou cette mode des « japaniaiseries » lisses et aux grands yeux … mes goûts, du point de vue de la peinture vont plutôt vers le néoréalisme russe, l’expressionnisme allemand ou encore Constant Permeke, du côté des belges – j’aime un dessin « matière », aux traits durs. En général. L’impressionnisme et le pointillisme, par essence, m’emmerdent (bon, c’est pas aussi simple comme rapport que ce que je veux bien dire … il y a à boire et à manger dans tout!).

Voici 3 belles surprises … dont une en mode « aquarelle » (plus soft tu meurs … mais!). Je ne ferai « pas long », juste une présentation courte – à vous de vous faire une idée 😉

Tout d’abord : « Le tableau », de Jean-François Laguionie (2011)

affiche-La-Tableau-2011-1

Une petite merveille !!!Certainement des faiblesses de rythme à certains moments, une histoire qui se complique un peu comme si elle se prenait dans ses propres … pinceaux, mais une claque et dans l’ensemble … magnifique. Je crois que c’est le genre qu’on aimera ou détestera, selon ses goûts. Il film qui échappe à la bêtise ambiante du genre animé. Grande délicatesse esthétique et de propos.

La bande annonce ne rend pas toute la finesse du film!!!  Est-ce que cela m’a inspiré pour le texte écrit pour le concours « Sebastien Ecosse », chez WWW? Oui!!!

Ensuite, « Le jour des Corneilles », de Jean-Christophe Dessaint (2012)

affiche-jour-des-corneilles

Une fable singulière, sensible. Sans oublier la beauté du dessin – même s’il n’est pas le plus hors normes, j’aime la manière dont c’est animé, et qui fait exister un graphisme « dessin animé » chahuté avec des touches surréalistes – splendide mélange.

Et aussi d’une indicible poésie – ce en quoi la bande annonce en lien ne rend pas hommage (ici non plus!!)… très sauvage, certes mais d’une belle poésie sans lyrisme imbécile. Voyez le!!!

Pour terminer, « Ernest et Célestine », de Benjamin Renner, Stéphane Aubier et Vincent Patar (2012)

1009398_fr_ernest_et_celestine_1342095795304

Simple, délicieux et pas crétin. Magique en somme. Et c’est un gamin de 48 ans qui le dit. Na! Et pourtant ne suis pas grand fan de l’aquarelle – mais la transposition à l’écran est surprenante, toute toute simple et rend bien hommage au travail de la dessinatrice Gabrielle Vincent (inspiré d’une série d’histoires dessinées, en littérature jeunesse) – une esthétique qui colle à merveille à l’histoire!

Loin des univers Disney! Un peu comme une bouffée de printemps.

D’autres films que j’ai aimés, leur consacrerai un billet : « Le magasin des suicides » ou encore « Les Triplettes de Belleville », si sombre. J’ai aussi découvert … « Dumbo », un Disney (eh oui!) de 1941, qui m’a scotché par son audace graphique, son mélange des genres dans le dessin et les différentes scènes : surprenant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour « Ernest et Célestine », j’ai aussi adoré entendre la voix magnifique – quel travail d’interprétation! – de Anne-Marie Loop, comédienne belge que j’ai eu l’immense bonheur d’avoir comme prof à l’INSAS et qui m’a permis de progresser artistiquement mais aussi humainement : elle interprète la voix de la vieille gardienne qui fait peur aux enfants. Je le dis car je vous propose aussi ce texte, qu’elle a rédigé cette année pour la « Journée Mondiale du Théâtre », et qui s’intitule : « Raconter des histoires, encore et toujours« .

http://iit-walloniebruxelles.be/spip.php?article83

 » (…) Je veux encore et toujours participer à cet acte déraisonnable, qui consiste à se lever du cercle des hommes pour leur raconter leurs histoires ». ‘A-M. Loop)

C’est essentiel … et est, finalement, l’objet de ce billet, premier billet … Non?

Sinon, plus d’infos sur les différents films abordés :

Advertisements

22 réflexions sur “Films animés … quelques merveilles à voir!!!

  1. Un « II » bientôt!!!

  2. Me les refaits ce week-end 😉 …

  3. kairosf dit :

    Merci pour ce partage, je ne sais pas s’ils sont encore à l’affiche, mais les 3 me tentent bien.

  4. Ava dit :

    je ne connais aucun des trois, mais je sais quel est le prochain film que j’ai envie de voir : c’est « Jeune et Jolie »… Je crois qu’il sort la semaine prochaine, un univers plus réaliste. En général, je vais voir des comédies, mais parfois certains sujets et les bandes-annonces nous captivent.

    • Oui j’ai vu une présentation sur le film, ça a l’air intéressant, mais je n’irai pas le voir … au même titre que les autres films : je ne mets plus les pieds dans un cinéma, je ne supporte pas les entractes, la pub, et les gens. Parfois une sortie « Art et essai » dans une salle plus petite ici à Charleroi (Cinéma « Le Parc »), quand il y a vraiment un film que je veux voir, ou la présentation « d’un classique ». Parfois avec ma filleule, si il y a qque chose qu’elle souhaite voir (ou que je veux lui montrer lol!). J’avoue ne pas être trop ciné, côté comédies – je n’ai même pas vu les films dans lesquels j’ai tourné. Et puis les grands complexes cinéma … les « usines à films », j’y arrive plus.

      • Ava dit :

        ne pas voir les films dans lesquels tu as tourné, sacrilège ! Maintenant, même avec les complexes, les salles sont plus petites…
        Je comprends mieux tes goûts en fonction de ta filleule, je trouvais que c’était assez enfantin…

        • Les films dont je parle dans le billet n’ont rien d’enfantin, que du contraire!!!

          Ca peut être vu par des enfants – et avec bonheur, mais ce sont des films aussi « adultes », chacun y trouvera des sens et des interprétations très personnelles. « Le tableau » est même assez complexe, et « Ernest et Célestine » est bien moins enfantin que ce qui est présenté, ça serait du Disney je dirais ok, et encore!. Mais ici pas du tout, et la fable du Jour des corneilles est très adulte, et c’est à eux qu’elle s’adresse.

          Bah, les films dans lesquels j’ai tourné sont des divertissements, sans aucun intérêt artistique et intellectuels, ai même refusé d’aller aux avant-premières auxquelles j’étais invité (petits fours, champagne etc … trop peu pour moi! j’ai plus intéressant à faire que d’aller pérorer …). Je préfère ma caverne 🙂

  5. sebastienecosse dit :

    Oui, le tableau, j’en ai entendu que des bonnes choses! Je compte le voir des que j’en aurai l’occasion… 🙂

  6. Elleirame dit :

    Ernest et Célestine, merveilleux voyages dans les albums de Gabrielle Vincent… lorsque je vois les bandes annonces et extraits du film,même si c’est sans conteste très réussi, je préfère rester sur la magie des albums…
    J’ai aussi eu la chance de voir un spectacle de marionnettes sur table par la Cie 1,2,3 soleil… Le fait que le mouvement soit limité m’ http://www.cie123soleil.fr/ernestetcelestineontperdusimeon.html

    • Elleirame dit :

      oups, erreur de manip !
      Le fait que le mouvement soit limité m’a permis de rester dans l’imaginaire roi du dessin figé… Cie 1,2,3 soleil
      Et une ‘tite vidéo de leur spectacle http://www.youtube.com/watch?v=QD91e4J3t6M

      En revanche, il faut absolument que je me trouve « le tableau » !

      • Chouette démarche, la Cie 1,2,3, soleil! Suis toujours étonné et ébahi de voir qu’il est possible de jouer des histoires pour les 2/3/4 ans. Et ce qui est génial, dans ce cadre, c’est qu’on ne peut pas chercher à « éblouir » son auditoire (sic), ils accrochent … ou pas (certes il y a tjs les conditions de représentations, l’heure, le moment ont une importance capitale pour jouer pour les petits petits. Le côté aquarelle de l’oeuvre manque tout de même, je trouve à voir la vidéo. Sinon de chouettes « trouvailles » (décor tournant) qui doivent plaire aux gosses, et vue la taille des décors réduite, ça permet d’être très proche des gosses (indispensable avec ce public!!). Et on échappe aux « effets spéciaux », j’apprécie l’approche simple, qui va à l’essentiel.

        Suis pas complètement idiot de ce point de vue ceci dit, et même j’ai pu (m’) expérimenté cet été avec des 4 ans en plaine de jeux 🙂

        Je comprends bien l’idée de l’image dessinée, fixe, et les albums – objets que l’on a dans ses mains aussi!!! Tellement important, ça.

        • Sinon le film te surprendra, pour peu que tu le regardes sans les « prérequis » 😉

          Parfois c’est bien de voir lire, entendre, écouter les choses « en idiot » en remettant ses connaissances qu’on en a à plat. (je ne dis pas ça en pensant que tu ne le fais pas hein! soyons clairs 😉 )

  7. Leodamgan dit :

    C’est surprenant. Je ne connaissais rien de tout cela, mais j’aime apprendre.
    Merci.

  8. pakita48 dit :

    Ernest et Célestine je dois aller le voir mais pas encore eu le temps, pour les autres il faut que je note, connais pas :-)…. Mais j’adore les films de myazaki

    • Quelle chance, ne pas avoir vu … et découvrir.

      La suite au second billet (j’annonce : « Le magasin des suicides » et « Les triplettes de Belleville », plus ancien … Cynisme désopilant au programme. 🙂

  9. lettrem dit :

    Oh! je cherchais justement des titres de films animés à regarder, et là je suis gâtée 🙂 Merci !

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :