On fait le mur?

19

14 mai 2014 par L'Ornitho

Contre les murs de bric, de broc … et surtout de branques* … en ces temps bétons de bêtas armés (sic) …

10307409_640529576002422_2302707096410353924_nLa culture, en somme, c’est comme une pioche. Non?

… Et bonne pioche, suis de retour 😉

* Se dit d’une personne stupide, ou qui manque de sérieux ou de compétence

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Piemme

http://www.jeanmariepiemme.be/

Et restons potaches !

Advertisements

19 réflexions sur “On fait le mur?

  1. LO dit :

    C’est bel et bien dit. Y’a plus qu’à 🙂

  2. filamots dit :

    Bonjour et ravie de te lire à nouveau 🙂
    Tu ne peux pas savoir ce qu’il peut y avoir sur un mur. Mais je suppose que tu le sais déjà 🙂
    Indépendamment de l’écrit ci-dessus. Dans mon existence, j’en ai vu des murs à trois reprises. Ceci au sens littéral du mot.
    Un mur couvert de papier à tapisser, dont j’explorais des yeux les couleurs, les formes. Je n’écrirai pas dans quelles circonstances, c’est brrkkk !
    Un mur blanc, immaculé, peint, fait d’aspérités au-delà de la peinture, où le regard pouvait errer, et s’évader au-delà de ce mur grâce à l’imagination, la musique, l’écriture, et la richesse intérieure à puiser sans cesse.
    Ensuite les murs actuels, que je puis faire sauter avec ma dynamite personnelle. 😀
    Alors oui je connais les murs. Pour le reste, il y a des contraintes, et les fils barbelés (métaphore) qui se situent au-dessus cela craint….aïeuuu !!! Mais bon, avec des bons outils, il y a moyen de les faire sauter aussi.
    Je ne puis être prisonnière que de moi-même, il est vrai, mais c’est pas toujours évident.

    Faire le mur est une pensée bien réjouissante en ce début d’après-midi. Ce que je vais d’ailleurs faire en me sauvant d’internet 😀
    Geneviève

  3. Leodamgan dit :

    Je connaissais aussi « branquignols ». 😉
    Pas plus cultivés que les « branques »…

  4. Elleirame dit :

    1ère réaction , génial, tu es de retour! Comment vas-tu ? où en es-tu ? etc etc…..
    2ème réaction, chouette texte.
    3ème réaction, si tu as du temps à passer, y’a un petit jeu chez moi, il te reste encore quelques jours pour écrire quelques mots 🙂 🙂 la page du jeu c’est ici
    http://elleirame.wordpress.com/page-du-jeu/

    • Contrairement à ce que je souhaitais, n’aurai – à priori – pas le temps de pondre un texte … serai loin de mes murs – ce jeudi travail de nuit (tournage), demain obligations administratives, re-travail de nuit (re tournage, même film), samedi matin boulot habituel (parc attraction, rentré à 20h30), après dodo obligatoire car re-boulot parc dimanche … bref … on fera mieux la prochaine fois 😉

  5. rosamere dit :

    Contente de te retrouver sur la toile. T’imagine derrière un rideau, côté cour ou jardin occupé à faire tomber des murs de grisaille et de routine. Bises

    • Abattre des murs de grisaille et de routine … belle définition du métier 🙂

      Pour le moment c’est plus face à la caméra que derrière le rideau 😉 – j’aurais aimé un mur un peu plus haut (ça servira d’entraînement …)

  6. Polina dit :

    C’est très bien écrit. Aux yeux voilés, aucune âme à l’horizon.

  7. oth67 dit :

    Vive les potaches ! potes ages ? potages ?
    C’est le cycle de la vie…

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :