Les Beaux Bizarres … (atelier théâtre)

« Les Beaux Bizarres » …

IMG_20140528_152029

Les Beaux Bizarres

Font du théâtre ..? Non! (enfin … si … je crois … suis payé pour!)
Jouent les stars ..? Euh … non, pas trop! (!?! hein !?!)
Interprètent un spectacle de clowns ..? pas vraiment! (quoique …)

Mouais … surtout, ils … « N’en font qu’à leur tête ».

Ça c’est sûr! Et c’est le titre du spectacle.

Et c’est le lundi 23 juin 2014 vers 14h45. Ce ne fût pas simple à planifier entre obligations et organisation scolaire (dispos salle et élèves, accord direction), mais aussi mes horaires professionnels.

Mais ce mardi 10 juin, le sourire des enfants à l’annonce de la date de représentation valait tout l’or du monde (suis passé dans les classes – élèves de plusieurs 5ème, ainsi qu’une de 3 et une de 4ème). Et ils aiment les challenges et la pression, j’ai pleine confiance en eux. Évidemment, en 2 heures semaine c’est impensable de présenter un spectacle « fini » : par contre proposer un « objet théâtral », un exercice public « en l’état », résultat de nos réflexions, ça oui!! Sans aucun complexe.

Au long de cette année scolaire, ai eu le plaisir d’animer sur Bruxelles un atelier « parascolaire », avec une douzaine d’enfants. Deux heures chaque mercredi d’école. Un projet souhaité ambitieux, exigeant – hors de question pour moi de développer une simple activité occupationnelle, mais surtout ludique. Quelques explications!

1 – la démarche et origine du projet :

J’ai souhaité, au long de ce petit atelier créatif, travailler sur une série d’éléments qui constituent le jeu, la représentation – le clown, la neutralité, le rapport au public (qui est-il, comment en faire un partenaire, un témoin actif, …), les entrées et sorties de scène, jouer dans les couloirs, le « hors scène« , l’économie de décor, d’accessoires et autres artifices (costumes, maquillage), la construction empirique du récit (morcelée – croisement et mélanges de scènes, d’actions), le cirque sans animaux ; donc aussi le travail avec un objet (théâtre d’objet), la présence physique en scène, dans un souci de singularité (échapper aux réflexes conservateurs, être curieux et oser des pistes liées à l’imaginaire, le clownesque).

2 – les influences :

Le moteur central, le repère, le phare, pour moi a été le film « Parade »*, de Jacques Tati. Ils n’ont pas vu le film, la faute à un souci technique, mais ce n’est pas plus mal en fin de compte. Cette lumière a éclairé tout notre cheminement.

MOV_127-parade--jacques-tati--lagrangeUne autre piste : le Muppet Show, pour le côté « bordélique » et le caractère jubilatoire des situations.

3 – l’exploration :

Travail de clown au début, les thèmes suivants aussi : cirque (face à face avec le public, en solo ou équipe), carnaval (côté subversif, sans les masques), la parade (idée de jeu en traversée), le Music-Hall, le plateau télé, l’interview (avec public), travail verbal et non verbal, le conte et l’imaginaire qu’il propose, la fête d’halloween (avec et sans texte, écriture en groupe d’une histoire et sa représentation). Tout cela dans une volonté de conserver la simplicité, le lien direct, instinctif du jeu (courtes périodes de création, présentations « en l’état »). Voila 🙂

Le groupe?

Pas toujours simple, conscient de sa « responsabilité » dans le jeu de l’autre (un bon comédien est celui qui grandit et aide à jouer son partenaire – idée de briser le concept « star » où il y a compétition). Parfois une certaine insolence, aussi , quelques soucis d’égo … bref 2/3 séances assez difficiles et d’autres très très enthousiasmantes …

(c) Hélène Polsky 2014

(c) Hélène Polsky 2014

L’enfant peut être égoïste comme il peut être généreux … la difficulté a été de créer un collectif, où chacun agit pour l’autre. Comme qualité principale ils ont une furieuse envie de bien faire – nous avons présenté à un public d’enfants de l’école un exercice, où chaque sous groupe avait une scène (cirque principalement, magiciens, …) et avait la responsabilité du décor des autres scènes (entrer et sortir les éléments matériels qui constituent la scène, s’assurer que tout soit en ordre pour les partenaires). Sur ce point, ce jour là ils m’ont enchanté par leur résistance à la pression (vers février), la force d’implication collective!

Voila! Je suis content de cette expérience – ajoutons que la volonté de présenter un « spectacle » ne faisait pas partie du projet de départ – il s’agissait d’abord de leur offrir une perception de ce qu’est le jeu, une approche de la théâtralité et ce qui la construit ; l’idée est venue d’eux (et un peu moi, allé !), par leur envie, investissement.

IMG_20140528_152037

… n’en font qu’à leur tête … (subversifs?)

Vendredi 20 il découvriront le décor (des toiles suspendues, figurant un « cirque », un lieu « hors du monde »), les costumes (chaque membre de l’équipe doit proposer des idées … pour les scènes et les comédiens qui ne font pas partie de leur histoire à eux) et la lumière basique (je tiens au climat spécifique créé par quelques lumières). Nous n’avons pas fait de filage, le montage des différentes scènes (chacune travaillée en un bloc – chaque comédien devra, comme pour « Parade » de Tati, être partie de l’histoire, des scènes des autres et y intervenir – figuration active) ne leur sera remis que là, avec bien sûr une répétition … très basique. Cet objet sera aussi dans la construction de l’instant, ouvert à des surprises (mais un canevas connu).

Ils auront, le 23, comme public leurs camarades de classe … ce qui les rend encore plus … fiers (ils peuvent).

Les BB : Hafsa, Marwan, Noémie, Clara, Emma, Briggitte, Elisa, Aminatou, Lina, Zaineb, Samia, Salma … et Patrick (hé!)

Désormais, place … à la subversivité ludique du jeu !!!

Les 4 parties (entremêlées, avec la 4ème en conclusion)

  • « L’histoire avec fin qui n’en finit pas » (Zaineb, Samia, Hafsa et Salma)
  • « La famille Muffin » (Noémie, Clara, Emma et Lina)
  • « La dentiste story hystérique » (Marwan, Briggitte, Elisa et Aminatou)
  • la conclusion : « Les … objets n’en font qu’à leur tête » (solo collectif avec objets)

* « Parade » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Parade_%28film%29

Parade, 1974

Parade, 1974

https://www.google.be/search?q=parade+jacques+tati&newwindow=1&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=37WYU4-bFYG6ygOBzYI4&ved=0CAgQ_AUoAQ&biw=1024&bih=643

Publicités

31 réflexions sur “Les Beaux Bizarres … (atelier théâtre)

  1. Je constate que tu t’éclates bien avec tes gamins !
    Les miens ont eu la chance de participer à Strasbulles et d’exposer leurs BD avec les vrais dessinateurs !

  2. Pendant qu’ils font du théatre, ‘foutent pas le feu à nos bagnoles, ces p’tits cons! En plus, ils ont l’air d’aimer ça! Alors bonne chance à eux et à toi!

    • Non non il y a Marwan, aussi sur la photo (seul garçon au milieu des filles depuis fin janvier. Il y a eu des arrivées et des départs – changements d’atelier pour certain(e)s, sanctions (oui!) pour d’autres vu les problèmes que ça posait au sein de l’activité (Il y avait aussi Habib, Zyad et Diego côté garçons, et Zulfa et Safae côté filles – 5 départs pour 5 arrivées).

      Et moi je préfère, par ailleurs j’ai un bien meilleur feeling dans le boulot avec les filles ; quand à Marwan c’est qqn de très disponible, gentil et qui ne se prend pas la tête (ce qui l’a aidé avec les plus … chipies) – je crois que ça ne le dérange pas vraiment.

    • Juste l’impression ! C’est très gai en fait, et les thèmes qui leur sont donnés (music-hall, cirque, …) doivent leur appartenir – c’est leur perception qui doit primer, et cela donne des surprises sur la manière de « traduire » le terme sur le plateau – par exemple, ils avaient une compréhension du music-hall à des lieues de la mienne, et c’est intéressant. Bien sûr je « recadre », mais je pars de leurs propositions.

  3. Génial, dommage que ce soit si loin j’aurai aimé voir leur enthousiasme.
    Je confirme pour le double clic; Cela ne fonctionne pas. On a pas le droit de bisser son « j’aime » !

  4. « Mes gosses » de l’atelier théâtre sont MAGNIFIQUES : ils me téléphonent à 22 heures pour me poser des questions, savoir s’il faut prendre ceci ou cela, font encore des propositions de nouvelles idées pour demain !

    Je les adore! Ce lundi 23 ils seront les rois, et je serai le serviteur de leur grande envie de raconter, de jouer. Espère être à la hauteur de leurs attentes, ils le méritent.

    Nuit blanche en perspective pour préparer de quoi les rendre encore plus … contents, puis demain dès 10 heures les revoir … et advienne que pourra, en espérant que la direction de l’école aura transmis à toutes les classes de 5è l’info de la représentation (c’est l’accord) – ça serait moche de n’avoir personne …

    Et moi j’ai le trac …

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s