Code 742 (Skoda 105/120/125/130/135/136) – Un objectif pour 2015?

23

4 janvier 2015 par L'Ornitho

Kèsakho « code 742« .

Hé beh Kèskoda, da !!!Le numéro interne qui désigne le produit en fabrication, selon son type et/ou sa série (comme BMW à une E30, Mercedes une W123, …)

Et oui, une auto – une vraie, une belle de chez les petits fils de chez Laurin & Klement, à leurs joyeuses heures soviétiques (pas en toc, chez moi c’est un tic éthique, et tac!!).

Dans sa gamme 105 / 136, produite entre 1976 et 1990, et ce à plus de 2.058.000 d’exemplaires, ce qui est un beau chiffre (c’est 30.000 de plus que la R 18 de chez Renault, pour situer l’importance du chiffre)

Skoda 742 type 120LS 1976

Skoda 742 type 120LS 1976

Voiture que je connais bien, puisque il y en a eu 2 dans la famille – une 105S de 1978, dans un bel orange (voiture qui appartenait à ma mère), identique à celle présentée en image

Skoda 105S

Skoda 105S

Ensuite, une 120LS de 1979 que j’avais achetée d’occasion, dans la même couleur et configuration que celle ci dessous, en gros.

Skoda 120 LS 1978/79

Skoda 120 LS 1977/79

Sans être une citadine, ça n’en est pas moins une petite voiture – une berline de 4M20 environ (une R18 ou une 305 peugeot tournaient autour des 4M40, étant considérées comme petites berlines familiales), qui se distinguait surtout, dans la lignée des 100MB et des 110, par son moteur placé derrière. Hé oui, comme feues les Renault 8/10, les Coccinelles VW, les NSU, les fabuleuses Tatra et autres ZAZ ainsi que… les Porsche).

skoda-55-sedan

20081101skoda120g1

Je n’entrerai pas dans un billet historique, où tout serait repris en détail – chaque chose en son temps, mais je dois dire que je la trouve très jolie, bien proportionnée ce qui est difficile dans ce format pour une berline. Je lui trouve des airs de BMW E28 (série 5 de l’époque 76/85 par là), en … mieux.

Modèle restylé 1984

Modèle restylé 1984

Elle subira un gros restylage en 1983/84, surtout au niveau de la face avant qui cache un nouveau train avant élargi – qui aura un effet important sur la tenue de route et la légèreté de la direction, la série précédente réputée pour sa lourdeur. N’empêche, je préfère la version 1976/1983, avec sa face avant 4 optiques et calandre chromée (cf pare-chocs), ainsi que les feux arrières 1ère génération, mieux intégrés que les larges optiques rectangulaires des suivantes)

skoda_105_120_130_1976_photos_1

Skoda_120

En 1978, le modèle 105S d’entrée de gamme coûtait 89.990 francs belges (+/-14000 francs français – 2250€!!), quand une R4 d’entrée de gamme coûtait plus de 140.000 francs belges (3500€), c’est dire l’intérêt économique de l’offre – d’aucuns diront que c’était le seul argument d’achat de cette voiture …

Gamme 105-120 1976

Gamme 105-120 1976

Pour moi, une voiture attachante avant tout, avec des motorisations entre 1050 à 1300CC (46 à 64CV)  pour les dernières, avec une boîte 5 rapports, et même l’injection et le pot catalytique (135/136)

images_skoda_type-742_1976_1

Économique à l’usage et l’entretien (une 105 consomme plus qu’une 120, avec  son tout petit moteur de 46CV), elle est une alternative « rouler différent », bourrée de charmes (bien que bruyante et au comportement louvoyant par grands vent – le sac de béton dans le coffre avait du sens!!) elle se conduit en douceur. Sa conduite sous la neige est surprenante aussi, j’en garde de bons souvenirs.

Ses qualités marquantes – outre qu’elle est jolie, son habitabilité est plus que correcte, le confort et l’équipement quoique basique sont d’un niveau plus qu’acceptable. Et son habitacle modulable (la banquette arrière se rabat en 2 parties que ce soient les assisses ou les dossiers, pour former un complément « utilitaire » très pratique au second coffre de l’auto, espace situé entre la banquette et le moteur), sa simplicité mécanique (mais pas rustique pour autant), et comme la plupart des voitures de l’Est, son éclairage et son chauffage puissant. Sa résistance à la corrosion est très surprenante et la fiabilité mécanique … selon celui qui l’a possédée – sans faille majeure, elle reste fragile côté système de refroidissement (complexe à régler) si entretien peu soigné, et par ailleurs « mortel » pour le joint de culasse qui n’aime pas les coups de chaud …

Une des dernières (version 1989 canadienne)

Une des dernières (version 1989 canadienne)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors, un objectif pour 2015? Oui … mais cela dépendra de beaucoup d’éléments – économiques, disponibilités, … Une voiture est aussi un coût, donc autant se faire plaisir et rouler différent, loin des produits actuels ennuyeux (oui les voitures actuelles sont fiables, économiques, rassurantes (!), bien équipées, … mais qu’est-ce qu’on s’y emmerde).

Les chevaux, c'est derrière :)

Les chevaux, c’est derrière 🙂

http://www.skoda742.estranky.cz/

http://www.stubs-auto2.fr/s-1/%C5%A1koda-type-742-1976-1990/

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%A0koda_742

Evolution modèle par année / pays :

http://imcdb.opencommunity.be/forum_topic-6115–Skoda_typ_742__742M___Skodopedia_.html

10434197_733078146775356_5821669638895186277_n

Advertisements

23 réflexions sur “Code 742 (Skoda 105/120/125/130/135/136) – Un objectif pour 2015?

  1. La bagnole ornithorynque par excellence !!! 🙂

  2. oth67 dit :

    J’adore les enfants qui sortent du capot !

  3. Moi qui ne comprenais rien aux voitures…

  4. Leodamgan dit :

    Euh… C’est un peu difficile à suivre pour moi, tout ça…

    • Laisse toi conduire 😉

      • Leodamgan dit :

        Tu es vraiment addict aux autos, hein? Pour moi, c’est strictement utilitaire…

        • Addict? Je m’en passe actuellement et depuis quelques années, et sincèrement je peux m’en passer pour toute une série de choses. Ça a évidemment ses côtés pratiques, mais une voiture pour les « jours de loisirs », qu’on sort pour les vacances, le week-end, qui est un plaisir je suis demandeur 🙂

          Pour le reste la marche et les transports en commun ça me convient (par exemple je préfère me rendre à Bruxelles (j’habite à 50 kms) en train – ça évite de devoir se trouver une place pour se garer (et à quel prix!), …

  5. pakita48 dit :

    Tout ceci me paraît un peu technique, mais les photos sont sympathiques… j’ai une petite twingo un peu cabossée mais qui roule alors…Mais je marche et pour me rendre à Lyon lorsque l’envie m’en prend j’y vais en train et la marche c’est bon pour la santé :-).

  6. ◘ẅ◘ dit :

    Je ne me souviens pas avoir vu beaucoup de skoda en France.
    Dis-donc, tu repars à fond sur les blogs, ça fait plaisir !

    • Je t’attendais 😉

      Etait un peu absent à moi-même, difficile d’être présent aux autres, et avec rien à raconter.

      J’imagine un nouveau « concours écriture », ça manque un peu !!

      Il y en a eu en France, un peu (dommage, ça serait plus simple à trouver près de chez soi !)

  7. Aquileana dit :

    Mignon voiture… J´ aime bien ton billet…
    Merci et bonne journée ⭐
    Aquileana 😀

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :