A perte de vue de nez … Quipro-quo Vadis ! (bataille nasale)

39

16 avril 2015 par L'Ornitho

Voici ma participation au jeu concours d’écriture « Agenda ironique », dont vous trouverez les modalités et autres infos sur le blog sympa et via l’article repris ci dessous :

https://leodamgan.wordpress.com/2015/04/02/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

***

Drôle d’époque, celle du coi pour coi

Double silence, forcément malentendu

Pris pour l’hun

Prix pour l’autre.

Où vas-tu, hurlais-je, le visage impudique

Rouge sang

Comme pour le noyer dans les rides.

Point de réponse depuis ce masque.

J’avais manqué de pif

Il s’est fait la bourre.

Bourre pif.

Bar à pouffes

Bières à paf

Bouffe* à pitres

Et blaire qui roule n’amasse plus mousse – le mal à bar

Sournois

En écho.

Et lorsque « Quo Vadis » résonne

Quiproquo raisonne

et démaisonne

Mûr pour la tête contre les murs.

Mais

MAL NEZ —————————————————————- BAL MASQUE

Mais

[Comment aurais-je pu flairer

Que de son blaire

Il ne pourrait plus me sentir?]

Mais

MAL MENEZ ———————————————————- PIF Ô MAÎTRE

Mais

Deux clans séparés

Désormais

A vue de nez

A perte de vue

J’ai manqué de pif

Et paf

L’épave

L’épavé

La rue

La ruelle

Où il se rue lui

Mes ailes dans son naseau écarlate.

J’avais

Ma tête mes mots mes maux

Pour sa migraine.

Bataille nasale

Nausée abonde

Nez à bonds

Abandon bandonéon

Sonne le glas.

Le terme qui fâche sans terme

Avait sonné

 » Ami, je t’ai dans le nez! »

D’un côté un con

De l’autre préhension

La ficelle a claqué

Me voila claquemuré

Mis au clou

pour une mise de clown,

Sans nez

Désormais

L’alarme à l’œil d’ici

Pour la goutte au nez de là.

A mi chemin

Nu

Entre espoir et dérision.

Le visage mort, aussi

***

20438_221971854157_4092017_n

Ami Chemin pour la route

* Bouffe, au sens opéra-bouffe, comédie.

Advertisements

39 réflexions sur “A perte de vue de nez … Quipro-quo Vadis ! (bataille nasale)

  1. Leodamgan dit :

    Tu t’es déchainé, là…
    Attends il faut que je relise encore deux ou trois fois pour assimiler…
    Merci à toi, en tout cas!

  2. ◘ẅ◘ dit :

    Nose et… ah bon !!

  3. Marlaguette dit :

    Vous êtes en forme ici !

  4. Dominique dit :

    Un nez(C) plus ultra ton texte ! pas lu les autres, mais pas le temps !
    Belle journée à toi !

  5. Leodamgan dit :

    Bon, c’est pas le tout de faire des calembours, vous autres, je viens pour relire, moi!!! 😉

  6. Leodamgan dit :

    Bref, tu as perdu ton flair avec ton pif? Plus d’ode au rat?
    (si je m’y mets aussi, où allons-nous…)
    A demain si tu veux bien!

  7. laurence délis dit :

    Nez pas facile de tout saisir en première lecture mais n’en nez pas moins apprécié le jeu de nez 🙂

  8. Lu à voix haute, notre bouche devient théâtre de gestes ! J’dis « Bravooooo !!! »

  9. Un texte qui ne manque pas de nez!!!

  10. Valentyne dit :

    Nez en moins, tu ne manques pas de repartie , j’en suis restée en apnée (happe-nez? Hap-nez ?)

  11. cath41 dit :

    Euh, ben….
    J’ai pas de mot
    Yen a pas trop
    On a eu chaud
    Ornitho

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :