Le général Franco aux enfers … (Pablo Neruda, 1938)

14

10 décembre 2015 par L'Ornitho

Poème de Pablo Neruda, en 1938 – déjà – sur Franco.

On en a pas trop parlé à la télévision, mais en novembre (le 20), on célébrait le 40è anniversaire de la mort du Général Franco !!! Merci au journal « Le Monde Diplomatique » de conserver et surtout publier des archives (lien bas de page), ici de 1975, avec un dossier consacré à l’infâme dictateur.

868ed8c

Pablo Neruda jeune.

…Maudit, que ce qui est seulement humain te poursuive,
Que dans le feu absolu des choses
Tu ne te consumes pas et ne te perdes pas
Dans l’échelle du temps.
Que le verre brillant et la féroce écume
Ne te dispersent pas.
 
Seul, sois seul par les larmes
Toutes réunies, par une chaîne de mains mortes
Et d’yeux pourris, seul dans une cave
De l’enfer, mangeant silencieusement le pus et le sang
Pour une éternité maudite et solitaire.
 
Tu ne mérites pas de dormir
Bien que tes yeux soient déchirés d’aiguilles : tu dois être Eveillé, général, éveillé éternellement
Entre la pourriture des jeunes accouchées
Mitraillées en automne. Toutes, tous les tristes enfants
Ecartelés, brisés, roides, sont suspendus.
Ils attendent dans ton enfer
Ce jour de fête froide : ton arrivée.
 
Enfants noirs par l’explosion,
Rouges lambeaux de cervelle, couloirs
De douces entrailles
Tous t’attendent, tous dans
La même attitude que dans la vie ;
Comme s’il s’agissait de traverser la rue
De jouer à la balle,
De manger un fruit,
De sourire ou de naître.
C’est bon de se dire que les fachos, les nationalistes, aussi meurent, non ? Même s’il a fallu que celui-là ne meure qu’à 83 ans … La patience à ses vertus …
le-general-franco-est-decede-d-une-crise-cardiaque-a-83_3240548_800x400

Plus pourri mort que vivant? Pas sûr !

Advertisements

14 réflexions sur “Le général Franco aux enfers … (Pablo Neruda, 1938)

  1. L'Ornitho dit :

    Patience la France 😉

  2. Valentyne dit :

    Quelle force ont ces mots ….
    Effrayant poème…

  3. Les tyrans ont souvent une longévité supérieure à la moyenne hélas, comme s’ils tiraient leur vitalité de celles de leurs victimes, sans doute est-ce là l’origine de la légende des vampires.

  4. Y pas que Franco qui est mort dans son lit, Staline aussi ! Quant à Pablo Neruda, j’avais un rêve dans ma vie, chanter son « Canto General », et ce fut fait il y a quelques années, au Palais des beaux arts avec 150 choristes et un orchestre ad hoc. C’est un de mes grands souvenirs de vie (j’avais réalisé l’affiche, en plus, une consécration pour moi, l’obscure) ! Dieu, que c’était beau, que c’était fort, que c’était grand ! Donc, ce rappel de la mort de ce saligaud dont l’histoire ne retient rien (voir le vote français pour le FN) débouche sur un beau souvenir. Merci de ce rappel l’Ornitho.

  5. fjva dit :

    C’est pas plus mal qu’on ne le célèbre pas trop 😉

  6. Leodamgan dit :

    « Les bourreaux meurent aussi » nous a montré Fritz Lang.
    Heureusement.
    Mais souvent dans leur lit, malheureusement.

What did you say ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives du Nord (2015-….)

Chris Squire, les hommages !

Anthropologie Ornitho

Il cherchait quelque chose comme des rêves perdus, mais il ne trouvait rien"
G. Büchner.

Je suis de Charleroi comme Stefan Zweig est de Vienne - avec une naiveté héroïque.
M. von H.

Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire.
R.W. Fassbinder

Abandonné tragique, avec tout-le-reste-de-l’Art, à la fosse commune de l’illusion comique...
M. von H.

Artnithorynque

CV ARTISTIQUE

Préhisto’rnitho

%d blogueurs aiment cette page :