« Bonne année mes très chers riches », carte blanche de Pierre Lemaître (France Inter)

Oups! on a failli les oublier nos pauvres riches … Il y a quatre ans, il recevait le prix Goncourt pour « Au revoir là-haut ». Avec « Couleurs de l’incendie », il poursuit son exploration de l’histoire en nous transportant à nouveau dans la période de l’entre deux guerres, sur fond de crises financières et de vengeance. Pierre…